Bernard Noël, président de l'arrondissement de Jonquière, appuiera les démarches de la conseillère Julie Dufour.

Les élus de l'arrondissement de Jonquière déplorent la polémique

Unanimement, les élus de l'arrondissement de Jonquière dénoncent la polémique entourant le Festival forestier de Shipshaw. Ils mettront tout en oeuvre pour éviter que ça se reproduise.
La séance régulière de l'arrondissement a fait déplacer de nombreux citoyens de Saguenay, hier soir, au Centre national d'exposition de Jonquière. Inquiets pour l'avenir de la compétition de bûcherons de Shipshaw et le fonctionnement du conseil d'administration, les contribuables ont insisté pour que les élus obtiennent les chiffres reliés à l'événement et puissent faire rapidement la lumière sur les allégations de la dernière semaine. Le président Bernard Noël s'est exprimé au nom du conseil.
«Les élus se sentent mal à l'aise. Nous avons hâte que la clarté se fasse dans ce dossier. Nous allons tout mettre en oeuvre pour que ça ne se reproduise plus», a d'abord lancé M. Noël.
Au moment des interventions des conseillers, la représentante de Shipshaw, Julie Dufour, a dénoncé la façon de faire de certaines personnes entourant le festival. Elle trouve déplorable que des gens se soient approprié un festival qui appartenait aux citoyens. «C'est déplorable qu'ils en aient abusé au point que le festival est maintenant fragilisé, a-t-elle énoncé. Les citoyens demandent que nous obtenions les chiffres. Je peux leur dire que la demande a été faite il y a un certain temps déjà. Mais je ne les ai pas eus.»
Mme Dufour s'interroge sur les limites de son pouvoir. «Je ne suis pas enquêteur de police. Je vais discuter avec l'avocat de la ville pour savoir ce que je peux faire et jusqu'où je peux aller dans cette histoire», poursuit la conseillère indépendante.
L'histoire impliquant notamment l'ancien conseiller Fabien Hovington (voyage sur la Côte d'Azur aux frais du public) interpelle tous les élus de l'arrondissement de Jonquière. À tour de rôle, ils ont déploré l'utilisation de fonds publics à des fins personnelles. «Les citoyens nous posent beaucoup de questions sur le sujet. C'est malaisant», a indiqué Carl Dufour.
Enquête policière
Pour sa part, le chef de l'Équipe du renouveau démocratique (ERD), Paul Grimard, a remarqué que tous les élus ont dénoncé cette histoire et qu'ils veulent tous faire la lumière sur les événements.
«C'est tout ce que vous avez dit: tout faire. Mais vous ne dites pas ce que vous allez faire. Il faut déposer des demandes. L'arrondissement de Jonquière doit exiger d'obtenir des l'information et procéder à une vérification. Nous ne pouvons nous contenter d'attendre de voir ce qui s'est passé», a exprimé M. Grimard, qui demandera une enquête policière dans cette affaire.
L'ex-conseiller de Jonquière, Gaston Laforest, a pour sa part demandé aux élus de s'assurer que le festival demeurerait à Shipshaw et de prendre les mesures appropriées.