Les écoles Charles-Gravel et Notre-Dame-du-Rosaire ferment jusqu’au 22 novembre

Stéphane Bouchard
Stéphane Bouchard
Le Quotidien
Deux établissements du Centre de services scolaire des Rives-du-Saguenay (CSSRS), l’école secondaire Charles-Gravel et l’école primaire Notre-Dame-du-Rosaire, toutes les deux situées à Chicoutimi-Nord, se tournent vers l’enseignement à distance jusqu’au 22 novembre pour stopper la propagation du coronavirus dans les murs.

Dans une lettre envoyée aux parents des élèves de ces deux écoles, le CSSRS indique que les enfants ne doivent pas se présenter à l’école dès mardi matin. Le service de garde est aussi fermé pour cette période.

Plusieurs cas de COVID-19 ont été détectés dans ces deux endroits. À Charles-Gravel, qui compte 27 cas confirmés, les membres de 14 classes sont déjà placés en isolement.

Seuls les élèves des groupes de formation préparatoire au travail (FPT), de présecondaire, tremplin et de cheminement particulier continu (CPC) assisteront à leurs cours dans les murs de l’école de Chicoutimi-Nord.

À Notre-Dame-du-Rosaire, le CSSRS dit devoir conjuguer avec «un taux d’absentéisme important».

«L’objectif est donc de continuer à assurer un service de qualité pour tous les élèves en optant pour un seul mode d’enseignement. Nous sommes conscients que cette décision n’est pas sans conséquence dans votre organisation familiale et professionnelle. Or, la stabilité de nos services, la santé et la sécurité des élèves et du personnel demeurent nos priorités», est-il écrit dans les lettres signées par la directrice générale du CSSRS, Chantale Cyr.

Les enseignants des élèves communiqueront avec les parents pour leur expliquer la marche à suivre.

La semaine dernière, une première école fermait temporairement ses portes, soit l’école primaire Marguerite-Belley à Jonquière.