Les députés de la région prêts à collaborer

(AMG) - Sylvain Gaudreault a vécu une longue, mais belle soirée d’élection lundi. Le député péquiste de Jonquière a vu le scénario qu’il espérait se concrétiser avec le retour des bloquistes dans la région, notamment dans Jonquière.

«Je suis évidemment très heureux du résultat. C’est une bonne nouvelle. Je suis convaincu qu’on va pouvoir avoir une collaboration étroite et productive Mario Simard et moi», affirme celui qui était au Côté-Cour où étaient réunis les partisans du candidat bloquiste dans Jonquière, lundi soir. «Pour le Saguenay-Lac-Saint-Jean, pour Jonquière, c’est conforme à mes attentes. Ça répond à ce que je souhaitais. Pour l’ensemble du Québec aussi. C’est intéressant d’avoir une voix forte pour le Québec à Ottawa. »

Le député péquiste estime que trois facteurs expliquent les résultats obtenus par le Bloc québécois. «C’est dû d’abord au travail extraordinaire de Yves-François Blanchet. Ensuite, les gens du Bloc québécois sont identifiés comme des défenseurs inconditionnels du Québec et ça, ç’a été payant. Finalement, le Bloc a présenté une équipe extraordinaire. Les gens ont été sur le terrain. C’est la seule équipe qui a présenté une plateforme régionale.» Déjà lundi soir, Sylvain Gaudreault a commencé à échanger avec Mario Simard. «Je vais lui laisser le temps de s’organiser, de monter son équipe, de se trouver un bureau. Ensuite on pourra échanger officiellement.» Le député péquiste a tout de même tenu à féliciter Karine Trudel pour son travail des quatre dernières années. «On a eu une bonne collaboration dans les quatre dernières années. On n’est pas du même bord au point de vue politique au national, mais je veux saluer son travail, son énergie et son dévouement pour la population. Je lui souhaite une excellente suite des choses. Je suis confiant pour elle. »

ÉRIC GIRARD VEUT TRAVAILLER AVEC SON HOMOLOGUE 

(ACB) - Le député provincial de Lac-Saint-Jean, Éric Girard, compte travailler de concert avec son homologue au fédéral, Alexis Brunelle-Duceppe, et ce, dans l’intérêt de la région. 

« Comme député provincial, on travaille avec les gens en place pour faire avancer nos dossiers régionaux dans l’intérêt et le but commun des citoyens », a-t-il mentionné lors d’un entretien téléphonique. 

L’agriculteur de métier a tenu à remercier l’engagement des personnes qui ont fait campagne pendant une quarantaine de jours en vue d’être élues au palier fédéral. « Je les remercie. C’est bien important. Au-delà de la politique, ce sont des hommes et des femmes ainsi que des pères et des mères de famille qui décident de se présenter, peu importe les opinions et les convictions, dans un but commun de faire avancer et de s’occuper des citoyens », ajoute celui qui rappelle qu’en démocratie, la population a toujours le dernier mot. 

Élu le 1er octobre 2018, Éric Girard rappelle que l’univers de la politique nécessite une grande dose d’humilité et que tout peut basculer, en un clin d’oeil, à tout moment. 

UN MESSAGE CLAIR DU QUÉBEC

(GR) - Avec la balance du pouvoir, le Bloc québécois sera en mesure de bien défendre les besoins des Québécois, estime Nancy Guillemette, la députée caquiste dans Lac-Saint-Jean, mais l’élection d’un gouvernement minoritaire signifie aussi que de nouvelles élections pourraient avoir lieu, ce qui amène aussi des incertitudes.

« C’est certain qu’avec le message que le Québec a envoyé, ça devrait être positif [de voir que le Bloc a la balance du pouvoir au sein d’un gouvernement minoritaire à Ottawa], mais ça veut aussi dire qu’on va retourner en élection avant quatre ans. Qui dit élection, dit ralentissement des travaux aussi », a souligné Nancy Guillemette, qui a hâte de voir la dynamique entre les différents partis au cours des prochains mois.

La députée à l’Assemblée nationale a téléphoné à Alexis Brunelle-Duceppe, mardi matin, pour le féliciter de sa victoire. « Je lui ai signifié toute ma collaboration à travailler pour faire avancer notre région, a-t-elle témoigné. Nous avons convenu de nous rencontrer bientôt. »

Nancy Guillemette a aussi tenu à féliciter Richard Hébert et tous les candidats à l’élection. « Il faut du courage et un don de soi pour faire le saut en politique, dit-elle. Nous y allons tous avec notre cœur et pour changer les choses favorables pour nos comtés. »

LA CCISF COLLABORERA AVEC LES ÉLUS 

(PG) - La Chambre de commerce et d’industrie Saguenay-Le Fjord (CCISF) entend collaborer avec les nouveaux élus dans Jonquière et Chicoutimi-Le Fjord pour le développement économique de la région.

« Comme nous l’avons toujours fait, la CCISF travaillera en collaboration avec les députés des circonscriptions de Chicoutimi-Le Fjord et de Jonquière nouvellement élus à la Chambre des communes afin d’appuyer le développement économique de la région du Saguenay–Lac-Saint-Jean », souligne par voie de communiqué Sandra Rossignol, vice-présidente exécutive et directrice générale de la CCISF. 

Ainsi, la Fédération des chambres de commerce du Québec (FCCQ) et la CCISF croient que le gouvernement minoritaire devra poursuivre les travaux pour pallier la rareté de main-d’oeuvre qui sévit au Québec, entre autres avec l’apport des travailleurs expérimentés et des personnes immigrantes. « L’innovation doit par ailleurs être priorisée pour accroître la productivité des entreprises de la région du Saguenay – Lac-Saint-Jean et les amener à mieux concurrencer sur les marchés internationaux », ajoute Mme Rossignol. 

« Je tiens à féliciter l’ensemble des candidats élus et je peux les assurer de la collaboration de la FCCQ et de son réseau des chambres de commerce dans l’exercice de leur nouveau mandat. Je tiens aussi à souligner le travail effectué par les élus sortants », a conclu dans le même document le président-directeur général de la FCCQ, Stéphane Forget.