Le chemin reliant la route 170 au site d’enfouissement d’Hébertville-Station a été asphalté pour faire face à l’augmentation du nombre de camions qui doivent l’emprunter. Depuis vendredi, les déchets du Saguenay y sont acheminés.

Les déchets du Saguenay enfouis au Lac depuis vendredi

Les déchets des Saguenénes sont maintenant enfouis au Lac-Saint-Jean. Comme prévu, les camions en provenance de Saguenay ont commencé à se rendre au site d’Hébertville-Station le 1er décembre. Un peu plus de 100 000 tonnes de déchets supplémentaires s’ajoutent au quelque 50 000 tonnes provenant des Jeannois.

« Tout se passe rondement depuis le 1er décembre. On a ajouté une balance supplémentaire pour favoriser la fluidité. Le chemin menant au site a aussi été complètement asphalté », précise Stéphanie Fortin, porte-parole de la Régie des matières résiduelles du Lac-Saint-Jean, propriétaire du site. 

Environ 60 camions, en moyenne, se rendront au site, dont la moitié proviendront de Saguenay.

« Les camions de Saguenay roulent sur l’autoroute régionale, donc il y a moins d’impact pour les gens du Lac-Saint-Jean. Mais c’est un aspect qu’on surveille toujours, car c’est ce qui préoccupe les gens », ajoute Mme Fortin.

Le mariage entre Saguenay et le Lac-Saint-Jean fait cependant baisser la durée de vie du site d’enfouissement. Au départ, les infrastructures pouvaient tenir 42 ans. Avec les déchets de Saguenay, cette durée de vie baisse à environ 15 ans.

« L’endroit nous permet d’agrandir le site d’enfouissement. Des travaux devront être réalisés dans le futur en ce sens. Mais il faut dire que l’enfouissement baisse continuellement. Au Lac-Saint-Jean, on est passé de 60 000 tonnes à 45 000 tonnes de 2011 à aujourd’hui. Et ça va continuer avec le détournement des matières organiques qui va commencer bientôt », rappelle Stéphanie Fortin.