Le député Éric Girard

Les conteneurs à déchets de retour

Le travail de collaboration effectué par l’équipe du député de Lac-Saint-Jean, Éric Girard, la municipalité de Saint-Ludger-de-Milot et la Régie des matières résiduelles (RMR) du Lac-Saint-Jean a permis l’installation, il y a quelques jours, de deux conteneurs à déchets à l’entrée de la zec des Passes, située aux limites de Saint-Ludger-de-Milot. Cette solution temporaire, qui est en vigueur pendant la période de la chasse sportive, marque également le retour du service absent depuis plusieurs mois.

La zec des Passes a invoqué, en mai dernier, des raisons de sécurité afin de justifier le retrait de deux conteneurs. « Nous vous invitons à conserver vos sacs de recyclage et d’ordures ménagères et de les déposer dans vos propres bacs à votre retour à la maison. Consulter l’horaire des collectes. Pour toute autre matière, vous pouvez utiliser l’écocentre de Saint-Ludger-de-Milot », peut-on lire sur le site Internet de la zec.

Les deux nouveaux conteneurs sont maintenant installés sur un terrain municipal, non loin du poste d’accueil.

« On souhaite, à Saint-Ludger-de-Milot, une solution. Après la chasse, on va s’impliquer à trouver une solution permanente. Je comprends la réaction des gens. Même s’il ne s’agit pas de notre secteur, je suis conscient que ces gens passent par la municipalité et y font des achats », explique le maire de Saint-Ludger-de-Milot, Marc Laliberté.

Celui-ci en profite pour lancer un appel au civisme aux utilisateurs des nouvelles installations. Il rappelle l’importance de n’y déposer que des déchets domestiques alors que les partis impliqués travailleront, sous peu, à élaborer une solution durable.

Des habitués du secteur avaient manifesté leur mécontentement, au cours des derniers mois, notamment au bureau de circonscription du député de Lac-Saint-Jean, Éric Girard. Plusieurs propriétaires de chalet ont rappelé qu’ils payaient des frais pour un service d’ordures.

Nicolas Gagné est l’un d’eux. Celui qui est propriétaire d’un chalet familial dans le secteur depuis 1982 salue le travail fait par l’équipe d’Éric Girard à la suite du mécontentement généralisé de ses voisins.

En revanche, il déplore la lourdeur administrative et la difficulté de communication avec la MRC et les intervenants concernés.

M. Gagné, qui est originaire du Lac-Saint-Jean, met en doute les raisons de sécurité invoquées par la zec et les conséquences de l’absence de conteneurs. Le service offert avant le retrait des conteneurs était, selon lui, adéquat.

« Vous imaginez le nombre de chalets dans ce secteur. Les conteneurs étaient toujours pleins. On commençait à entendre des histoires de déchets jetés à l’eau et enterrés », se désole l’homme, qui fréquente le secteur depuis 1977.

Lors de ses dernières visites, celui qui réside à Québec a dû ramener ses déchets chez lui. Il a même été dans l’obligation de laisser des déchets chez des membres de sa famille pendant ses vacances estivales.

L’équipe du député Éric Girard a également tenu à souligner la collaboration du maire de Saint-Ludger-de-Milot, Marc Laliberté, et du directeur général de la Régie des matières résiduelles du Lac-Saint-Jean, Guy Ouellet.