Une délégation composée de six des neuf comédiens de Clowns thérapeutiques se rendra à Québec le 31 mai prochain.

Les Clowns thérapeutiques nommés aux Prix d’excellence du réseau de la santé

Les efforts des Clowns thérapeutiques commencent à faire du bruit au-delà des frontières régionales. L’organisme est en lice pour l’obtention d’un des Prix d’excellence du réseau de la santé qui seront remis lors d’un gala le 31 mai prochain par le ministère de la Santé, à Québec.

Les Clowns thérapeutiques Saguenay, qui oeuvrent dans tous les CHSLD de la région auprès des aînés et des personnes en fin de vie, ont soumis leur dossier dans la catégorie « Impact sur la communauté » et ont été sélectionnés parmi une centaine de candidats de partout au Québec.

« Nous sommes quatre organismes finalistes parmi plus de cent dossiers soumis. Si je ne trompe pas, on est les seuls de la région et on est très fébriles », indique la cofondatrice et directrice générale de l’organisme, Josée Gagnon.

La délégation de l’organisme qui se rendra à Québec la semaine prochaine sera composée du président du conseil d’administration, Régis Harvey, et de six des neuf comédiens de l’organisme qui sont formés pour l’intervention en milieu hospitalier. S’il remporte le prix, il s’agira d’une première distinction en 12 ans d’existence pour l’organisme.

« Ce qui les a intéressés, c’est la façon dont on s’occupe des personnes âgées dans tous les CHSLD de la région. La demande est très grande. Le fait qu’on accompagne les personnes en fin de vie, c’est très important et pertinent pour eux. On pense souvent que le rire est priorisé à tout prix, mais on a affaire à beaucoup d’émotions autres que le rire. Il faut faire en sorte que les gens puissent libérer leurs émotions avant de mourir, que ce soit la peur ou la colère », ajoute Mme Gagnon.

Les prix récompensent les organismes communautaires dont les efforts d’évaluation sont considérés comme remarquables au regard de leurs interventions auprès de la communauté. Pour être reconnues, ces interventions doivent s’inscrire dans une perspective d’amélioration du bien-être et de la condition de vie des membres de la communauté, et doivent contribuer à l’atteinte d’objectifs régionaux de santé et de bien-être, peut-on lire sur le site du ministère de la Santé.

Les prix récompensent les organismes communautaires dont les efforts d’évaluation sont considérés comme remarquables au regard de leurs interventions auprès de la communauté