Le directeur du Service de police de Saguenay (SPS), Denis Boucher, la mairesse de Saguenay, Josée Néron, le conseiller municipal Kevin Armstrong, et les policiers Christian Michaud et Pierre Girard ont présenté le nouveau service de plaintes en ligne.

Les citoyens de Saguenay pourront faire des plaintes à la police via le Web

Afin d’utiliser les effectifs policiers à bon escient, le Service de police de Saguenay (SPS) permettra dorénavant aux citoyens de remplir eux-mêmes un rapport d’événement via le Web.

Les vols et les méfaits de moins de 5000 $ sont touchés par cette nouvelle procédure et, conditions bien importantes, il ne doit pas y avoir de témoin direct, de suspect connu ou identifiable, ni d’indice, donc pas d’éléments permettant de tenir une enquête.

Saguenay devient ainsi la 12e ville au Québec à offrir cette possibilité à ses citoyens.

Le conseiller municipal et président de la commission de la sécurité publique et incendie, Kevin Armstrong, explique que l’objectif visé par une telle mesure est notamment de permettre aux policiers d’économiser du temps et d’optimiser leur travail.

Selon lui, les agents peuvent investir jusqu’à 1000 heures par année pour ce type de rapport, du temps qui pourra dorénavant servir pour les cas de santé mentale, de violence conjugale, pour contrer l’alcool au volant, etc.

« Il n’est pas question d’une économie en terme de coûts, mais plutôt d’optimiser les ressources et de les placer là où elles sont le plus importantes. Ce n’est pas dans un but d’économie, mais d’efficacité. L’objectif est de veiller à la sécurité des gens », a expliqué M. Armstrong.

« Il ne faut pas perdre de vue que la raison d’être d’un service de police est de prévenir et de réprimer le crime tout en servant avec dévouement notre population », a ajouté pour sa part la mairesse de Saguenay, Josée Néron, lors d’une conférence de presse tenue lundi après-midi à l’hôtel de ville.

Cette nouvelle procédure permettra également aux policiers de mieux colliger les informations en identifiant les problématiques récurrentes dans différents secteurs.

« J’incite les citoyens à dénoncer davantage tous types d’infraction. Trop souvent, les gens n’osent pas faire de signalements, tout simplement parce qu’ils se disent qu’ils ne feront pas de réclamation à leur compagnie d’assurances. Par contre, c’est une information cruciale pour le Service de police de Saguenay. Ça permet à notre service de localiser d’éventuelles problématiques et d’intervenir adéquatement avant que le problème ne devienne plus important », a ajouté la mairesse.

Le lieutenant Christian Michaud a fait une démonstration rapide de la procédure à suivre pour déposer une plainte. Les citoyens n’ont qu’à se rendre au police.saguenay.ca et à cliquer sur Rapport de police en ligne, au bas de l’écran. Les premières questions visent à valider si l’objet de la plainte est admissible ou non et, par la suite, les étapes doivent être suivies une à une.

Après avoir rempli un rapport, une copie est accessible via courriel et les citoyens reçoivent un numéro de dossier dans un délai de trois jours ouvrables. Si les policiers ont besoin de plus d’informations, ils entrent en contact avec le plaignant. Le service est offert aux citoyens 24 heures sur 24, sept jours sur sept. Ils n’ont donc plus besoin de se rendre au poste de police ou d’attendre la visite des policiers. Il est également possible d’ajouter des photos afin d’aider les policiers à remettre les objets volés s’ils sont retrouvés. Enfin, les frais de 16,25 $ qui étaient exigés pour une demande de copie de rapport ne seront plus nécessaires si la demande est remplie en ligne.