La Table régionale des élus estime que l’accroissement démographique est une condition essentielle au développement socioéconomique du Saguenay–Lac-Saint-Jean.
La Table régionale des élus estime que l’accroissement démographique est une condition essentielle au développement socioéconomique du Saguenay–Lac-Saint-Jean.

Les cinq priorités de la Table régionale des élus

À la suite d’une rencontre tenue en visioconférence le 26 novembre, la Table régionale des élus (TRÉ) du Saguenay–Lac-Saint-Jean a établi les cinq priorités de développement de la région pour l’année 2021 en misant tout d’abord sur la nécessité d’attirer de nouveaux citoyens ou de faire revenir ceux qui ont quitté par le passé.

En entrevue, le président de la Table et maire de Bégin, Gérald Savard, mentionne que le retour de l’accroissement démographique de la région est une condition primordiale à l’avenir de son développement socioéconomique. « Il existe déjà des mesures pour tenter d’attirer de nouveaux citoyens, mais on souhaite travailler ensemble à de nouvelles choses en misant sur la qualité des emplois, la qualité de vie pour tenter de faire revenir ceux qui sont partis pour aller vivre dans une autre région, une autre province », affirme M. Savard.

Parmi les enjeux figure la promesse faite par le gouvernement Legault de déployer 5000 emplois de fonctionnaires dans les régions. « On va continuer à mettre de la pression, comme on l’a fait cette année, auprès du ministre de l’Économie, Pierre Fitzgibbon. »

La seconde priorité régionale concerne la poursuite du développement de la Zone industrialo-portuaire (ZIP). Une somme de 550 000 $ a été accordée à même le Fonds régions et ruralité (FRR) pour développer les plans et devis des infrastructures nécessaires à l’accueil de futures usines à Grande-Anse. Un appel d’offres est en cours pour la confection des plans et devis de la future conduite d’aqueduc de 18 kilomètres à partir de La Baie. M. Savard a réitéré son voeu que le projet de Métaux BlackRock puisse démarrer en 2021, même si, pour le moment, le financement se fait tirer l’oreille.

Dans le secteur énergétique, la région mise sur le prolongement de la conduite de distribution de gaz naturel pour ceinturer le nord du Lac-Saint-Jean en passant par Saint-Félicien, Dolbeau-Mistassini jusqu’à Saint-Honoré. M. Savard rappelle que Québec a accordé une subvention de 2 M$ pour la réalisation d’une étude de potentiel, en plus de l’embauche d’un chargé de projet. Du travail se fait avec Énergir et le ministre Jonatan Julien pour concrétiser le projet, selon M. Savard.

L’optimisation du transport ferroviaire régional constitue la quatrième tâche à accomplir et l’année 2021 devrait être celle du dépôt d’un plan d’affaires auprès du gouvernement, soutient Gérald Savard. Le Fonds d’appui au rayonnement des régions a accordé une subvention de 696 000 $ pour réaliser une étude stratégique et de faisabilité du réseau ferroviaire. Selon M. Savard, ce travail est essentiel en prévision de l’implantation de l’usine de transformation de ferrovanadium à Grande-Anse par Métaux BlackRock. En ce qui a trait aux démarches de Qc Rail visant à relier Dolbeau-Mistassini à Forestville par une nouvelle portion de chemin de fer, M. Savard affirme que la priorité est le chemin de fer régional.

Parmi les sujets qui font couler l’encre depuis des décennies, la région souhaite le complément de l’autoroute Alma-La Baie, un projet inscrit au Programme québécois des infrastructures. M. Savard a mentionné que la Table est favorable au maintien du tracé sud dans le secteur d’Alma, tel qu’établi il y a plusieurs années.

Interrogé afin de savoir si des discussions ont lieu de temps à autre afin de tenter d’élargir la TRÉ en y incluant des élus provenant des syndicats, des chambres de commerce et du secteur sociocommuautaire, le maire de Bégin indique que ce n’est pas le cas. La Conférence régionale des élus (CRÉ) a été abolie et le statu quo devrait demeurer.

La TRÉ est composée de douze membres, soit les quatre préfets du Saguenay–Lac-Saint-Jean, les maires des villes de Saguenay, Alma, Dolbeau-Mistassini, Roberval, Saint-Félicien et Saint-Honoré, du vice-chef aux relations avec la communauté et la région et d’un conseiller de Saguenay. Elle a comme mission de discuter des enjeux régionaux afin de développer une vision commune du développement de la région.