Ghislain Dubois, propriétaire du Cinéma du complexe et Rosalie, une employée, se préparent à l’arrivée des cinéphiles vendredi.
Ghislain Dubois, propriétaire du Cinéma du complexe et Rosalie, une employée, se préparent à l’arrivée des cinéphiles vendredi.

Les cinéphiles de retour dans les salles

Après trois mois de pause, les cinémas de la province ont allumé leurs machines à pop-corn et leurs projecteurs pour la réouverture vendredi. Les films québécois et les classiques seront à l’honneur pour les prochaines semaines.

« On est vraiment content de recommencer, on espère que le public sera au rendez-vous », explique Ghislain Dubois, propriétaire du cinéma Complexe à Alma.

À 12 h 30 vendredi, les six salles du cinéma étaient prêtes à recevoir les adeptes du 7e art. Les amateurs rentraient au compte-goûte pour la première fois depuis seize semaines.

« On ne peut plus voyager, alors on va le faire au cinéma », expliquait une habituée vendredi, le sourire aux lèvres.

Les salles de cinémas on rouverts leurs portes un peu partout au Saguenay-Lac-Saint-Jean

« Il a des dizaines de nouveaux films que je veux voir, je m’étais ennuyé », explique Christophe, un jeune adepte des salles de projection.

Les salles de cinéma de la province ont réalisé plusieurs sondages au cours des derniers mois pour évaluer l’engouement du public. « Le portrait est assez positif : les gens se sentaient à l’aise », explique Alexandre Hurtubise, coordonnateur du Comité de relance du cinéma au Québec.

Les cinéphiles devront s’attendre à devoir respecter plusieurs mesures sanitaires à leur retour en salles. Les gens devront respecter une distance de deux bancs entre eux. À Alma, les salles et les toilettes seront désinfectées après chaque représentation.

Une vidéo explicative des mesures sanitaires sera présentée sur l’écran avant chaque représentation.

Les salles peuvent accueillir un maximum de 50 personnes pour l’instant

Pour l’heure, les salles peuvent accueillir un maximum de 50 personnes et espèrent augmenter ce nombre à 250 à partir de la mi-juillet.

« Si on a 50 personnes à chaque fois, ça nous permettra de faire nos frais », dit M. Dubois.

Les cinémas pouvaient théoriquement rouvrir à partir du 22 juin, mais la plupart ont décidé d’attendre au 3 juillet pour rallumer leurs projecteurs.

Plusieurs mesures sanitaires ont été mises en place pour la réouverture des cinémas

Le cinéma québécois en vedette

En attendant le retour des blockbusters américains au début du mois d’août, ce sont les films d’ici qui seront mis de l’avant. Des films comme 14 jours, 12 nuits et Mafia Inc. reprendront leur vie en salle entamée en mars et interrompue par la crise. Par la force des choses, ces films deviennent soudainement les projections de l’heure : 14 jours, 12 nuits sera projeté sur deux fois plus d’écrans qu’en mars.

Ce sera aussi l’occasion pour les cinémas de projeter de vieux classique d’ici ou d’ailleurs. Bon cop, Bad cop, Les Boys, Mommy ou encore Incendie seront présentés un peu partout dans la province.

Ce sera aussi l’occasion pour les salles de tester certaines programmations. « Dans notre cinéma de Sherbrooke, on a déjà vendu des centaines de billets pour la projection des trois Seigneur des anneaux en version longue », explique Alexandre Hurtubise copropriétaire de La Maison du Cinéma à Sherbrooke.

Coopérer pour s’en sortir

Devant l’importance de la crise, plusieurs acteurs du milieu du cinéma se sont rassemblés pour établir un plan de match. L’Association des propriétaires de cinémas du Québec et la Corporation des salles de cinéma du Québec ont fait équipe avec les producteurs et les distributeurs pour créer le Comité de relance du cinéma au Québec (CRCQ).

« C’est inédit d’avoir autant d’acteurs différents autour de la table », explique Alexandre Hurtubise, coordonnateur du projet. Le groupe a amorcé aujourd’hui un plan de relance de douze mois. Ils ont dévoilé leur campagne nationale intitulée « Par ici le cinéma d’ici ».

Ils souhaitent souligner l’importance du cinéma pour les Québécois. « Dans de nombreuses municipalités de la province, les cinémas sont le seul lieu de rassemblement culturel, explique Éric Bouchard, président de la Corporation des salles de cinéma du Québec. Le cinéma en salle est aussi une des seules sorties culturelles accessibles financièrement pour plusieurs familles du Québec. »

Le comité reste à l’affût de ce qui se passe dans les marchés hors Québec. « Les résultats ne sont pas uniformes : au Texas, il y avait 25 % de la clientèle de retour lors de leur réouverture en mai. Les salles en Alberta ont rouvert il y a deux semaines et rencontre un bon succès », dit M. Hurtubise.

La fin de semaine sera un test pour les cinémas québécois. Ils verront si le public est au rendez-vous.

Voici quelques films à l’affiche cette semaine au Saguenay-Lac-Saint-Jean :

• Star Wars : le réveil de la force

• Mon espion

• Monde jurassique

• 14 jours, 12 nuits

• Deadpool

• Mafia Inc.

• Le livre de la jungle