François Legault est entouré de son candidat caquiste dans Lac-Saint-Jean, Éric Girard, et du président des producteurs de lait du Saguenay-Lac-Saint-Jean, Daniel Gobeil.

Les chefs s'unissent pour défendre la gestion de l'offre

De passage au Saguenay, le chef de la Coalition avenir Québec, François Legault, s’est engagé auprès du président de l’Union des producteurs agricoles du Québec, Marcel Groleau, à tout faire pour défendre la gestion de l’offre.

François Legault a confirmé qu’il fait front commun avec les chefs des autres partis dans le dossier. Il ne pouvait être présent dans les bureaux de l’Union des producteurs agricoles du Québec à Longueil en leur compagnie, vendredi matin, en raison de sa présence à Saguenay. 

Lorsqu’il s’est entretenu au téléphone avec Marcel Groleau, le chef de la Coalition avenir Québec était en compagnie de Gilles Brassard, président de l’UPA du Fjord du Saguenay, Gilles Murray, président des producteurs bovins du Saguenay-Lac-Saint-Jean et membre de l’exécutif de la Fédératon de l’UPA Saguenay-Lac-Saint-Jean, Daniel Gobeil, président des producteurs de lait du Saguenay-Lac-Saint-Jean et vice-président provincial des producteurs de lait du Québec, ainsi que de Éric Girard, candidat de la CAQ dans Lac-Saint-Jean également producteur agricole et vice-président de l’UPA régionale. 

«C’est une journée importante, il faut définir la gestion de l’offre. On n’a pas à être gêné de ça. Tu peux compter sur moi Marcel. On va tout faire pour envoyer un message clair ensemble à M. Trudeau. Sache qu’on va se battre. Il ne faut faire aucun compromis. Si Justin Trudeau fait des compromis, ça va avoir un énorme prix politique au Québec», a-t-il assuré lors de l’entretien. 

«Il n’est pas question qu’on cède un pouce. C’est l’occupation du territoire, nos familles agricoles. C’est la deuxième économie en importance après la forêt chez nous», a renchéri Éric Girard, candidat caquiste dans Lac-Saint-Jean et producteur agricole. 

Gilles Murray, président des producteurs bovins du Saguenay-Lac-Saint-Jean et membre de l’exécutif de la Fédération de l’UPA Saguenay-Lac-Saint-Jean a profité de l’occasion pour questionner M. Legault sur ce qu’il compte faire pour améliorer les conditions financières des producteurs.

Legault a notamment évoqué un remboursement de 50% de l’achat d’équipements ainsi que le remboursement des taxes foncières. «En Ontario, 75% des taxes foncières sont remboursées aux agriculteurs», a-t-il souligné.  

Daniel Gobeil, président des producteurs de lait du Saguenay-Lac-Saint-Jean et vice-président provincial des producteurs de lait du Québec, a insisté sur l’importance des fermes dans les différentes communautés. «Vous savez, les fermes en région sont de tailles et de dimensions humaines et c’est un modèle qu’on veut conserver.» 

«Ne changeons pas une formule gagnante», a affirmé François Legault en guise de réponse. 

Au terme de l’échange, Daniel Gobeil s’est dit rassuré par les propos de François Legault.