Le chef du conseil de bande de Mashteuiatsh, Clifford Moar.

Les chefs de quatre Premières Nations écoutés

Le sous-ministre fédéral du Sommet du G7 à La Malbaie, Peter Boehm, a entendu l’opinion des chefs de quatre Premières Nations du Québec, lundi, quant aux cinq thèmes qui seront au cœur des discussions les 8 et 9 juin. La rencontre visait également à discuter de l’implication des peuples autochtones durant ce grand rassemblement international.

Pour le chef du conseil de bande de Mashteuiatsh, Clifford Moar, qui était du nombre, cette table ronde était une étape importante du processus de réconciliation entamé par le gouvernement Trudeau il y a plusieurs mois. 

« À ma connaissance, c’est une première au Québec que le gouvernement fédéral rencontre les chefs des Premières Nations pour connaître leur avis au sujet d’enjeux nationaux », a-t-il exprimé après la rencontre tenue à l’hôtel Le Germain de Baie-Saint-Paul.

Égalité des sexes

Au cours de la journée, les chefs des communautés autochtones de Wendake, Essipit, Betsiamites et Mashteuiatsh ont ainsi pu exprimer leur position notamment quant à l’importance de l’égalité des sexes. 

« Chez nous, l’égalité des sexes, ça va très bien. Au sein de l’administration du conseil, il y a beaucoup de femmes. Dans notre culture, la place de la femme est très importante », rappelle M. Moar. 

Des emplois plus accessibles

Par ailleurs, l’emploi, un autre thème qui sera abordé lors du G7, est au cœur des priorités de Mashteuiatsh. Plusieurs ressources sont déployées au sein du conseil de bande pour la formation et le développement de la main-d’œuvre.

« La jeunesse représente une bonne partie de notre population. C’est normal d’investir pour qu’ils développent de saines habitudes de vie et qu’ils soient intéressés à participer à l’économie de notre communauté », souligne le chef de la Première Nation innue.  

Des enjeux tout aussi cruciaux

Les autres thèmes qui seront discutés entre les dignitaires en juin sont la lutte contre les changements climatiques, le développement économique et la paix dans le monde. 

Les chefs autochtones devront reprendre les discussions pour officialiser leurs positions quant à ces enjeux mondiaux au cours des prochaines semaines. Le tout sera ensuite soumis à Ottawa. 

Le chef de Mashteuiatsh, Clifford Moar, poursuit sa route vers Ottawa où se tiendra une réunion de l’Assemblée des Premières Nations du Québec et du Labrador qui commence mardi et qui se poursuit jusqu’à vendredi.