Les changements climatiques surprennent RTA

La direction de Rio Tinto Alcan est surprise par l'ampleur des changements climatiques.
En marge d'un point de presse qui avait lieu vendredi, dans la communauté ilnue de Mashteuiatsh, la présidente et cheffe de direction du groupe, Jacynthe Côté, a exprimé son étonnement quant à l'évolution rapide du phénomène.
«Ce qu'on observe - et c'est partout sur la planète -, c'est que les changements climatiques sont importants. Ils nous surprennent», a-t-elle déclaré.
Mme Côté commentait alors la gestion du bassin hydrographique du lac Saint-Jean, laquelle fera l'objet d'audiences publiques au cours des prochains mois.
Depuis deux ans, la critique à l'égard de la compagnie ne cesse de s'amplifier. Chaque automne, les berges du plan d'eau sont dévastées par l'érosion.
Contrairement à ce que prétendent les riverains touchés, Jacynthe Côté affirme que le lac a été géré selon le protocole habituel, en 2012 ainsi qu'en 2013.
Devant l'importance des changements climatiques observés, la présidente de RTA se dit néanmoins coinsciente de la nécessité d'une réflexion. Aussi se dit-elle ouverte à un dialogue constructif, à l'aube des audiences du BAPE.
«La neige fond au mois de janvier. On passe de plus 10 à moins 40. (...) On a parfois des hivers sans neige. Avec les changements climatiques, le lac Saint-Jean gèle plus tard et est soumis à des périodes de grands vents, ce qui ne se produisait pas autrefois. Des vagues d'automne plus fortes sont maintenant visibles alors qu'elles ne l'étaient pas il y a à peine quelques années.»
//Plus de détails dans Le Quotidien de samedi