Bénédict Morin et Maxence Raymond ont cuisiné un classique mexicain devant les passants. 
Bénédict Morin et Maxence Raymond ont cuisiné un classique mexicain devant les passants. 

Les centres-villes s’animent à Saguenay

Les citoyens du Saguenay-Lac-Saint-Jean ont pu profiter de la belle température, vendredi, à l’occasion de la première soirée des centres-villes piétonniers. Alors que certains d’entre eux ont pu interdire l’accès aux véhicules de 17 h à 23 h, d’autres devront attendre que la saison estivale avance. L’animation sera également plus présente au fil des semaines dans certains secteurs.

À Chicoutimi, sur la rue Racine, l’ambiance différait beaucoup des derniers mois, vendredi. Alors que les commerces et restaurants ont vécu des moments difficiles au fil de la pandémie, l’assouplissement des mesures sanitaires était perceptible lors de cette soirée où le centre-ville est devenu piétonnier pendant quelques heures.

Selon plusieurs restaurateurs et commerçants, la nouvelle réglementation aura des effets bénéfiques sur leur rendement et visibilité. Raphaël Girard, copropriétaire du Rouge Burger Bar, de l’Inter et du Fabbrica Gelato, confirme que l’initiative attirera probablement beaucoup de personnes.

« Étant donné la température clémente, nous avons pu combler près de 75 % de notre terrasse habituelle. Avec la rue Racine qui est barrée, nous nous sentons comme dans les festivals, ce qui est très agréable comme ambiance », a-t-il souligné.

Raphael Girard est convaincu que le centre-ville piétonnier aura un effet bénéfique sur le Rouge Buger Bar, l’Inter et le Frabbrica Gelato. 

Différentes initiatives ont été prises par les restaurateurs pour inviter la population à venir les encourager. En plus d’avoir agrandi leur terrasse, les propriétaires du María María ont notamment décidé de sortir sur la rue pour cuisiner l’un de leur classique mexicain devant les passants, qui peuvent ensuite le déguster avec une bière en poursuivant leur chemin.

« Je crois que la rue barrée nous fera un grand bien, même si le déconfinement aidait déjà beaucoup », a expliqué Bénédict Morin, copropriétaire du restaurant.

Les nouveautés ne sont pas terminées

Kate Savard, directrice générale du centre-ville d’Arvida, confirme que les citoyens peuvent profiter du nouveau mobilier de la rue Davis et s’y installer dès maintenant.

« L’aménagement plus convivial du Carré Davis commence à prendre forme et perdurera tout au long de l’été. Au fil de la saison, nous ajouterons des animations spontanées avec l’aide de musiciens, de comédiens et de personnages patrimoniaux. Nous avons encore des contraintes de rassemblements à respecter alors en mettant en place des animations qui sont spontanées, nous serons en mesure d’y arriver », a-t-elle expliqué.

Malo Larivière a pu déguster une crème glacée du Fabbrica Gelato, vendredi soir. 

Au centre-ville de La Baie, il n’est pas encore décidé s’il y aura un secteur réservé aux piétons, confirme Pierre-Olivier Côté, directeur général. « Nous sommes encore en discussion avec nos commerçants pour savoir s’ils souhaitent qu’une section de la rue Victoria devienne piétonnière. Nous travaillons toutefois sur plusieurs types d’animation. Dès la semaine prochaine, nous serons plus en mesure de savoir ce que nous pourrons faire ou non », a-t-il expliqué.