Le contrôleur routier Jean-François Beaulieu a utilisé son cinémomètre afin de s’assurer que les conducteurs de poids lourds respectaient les limites de vitesse. Il a également vérifié si le limiteur de vitesse était activé.

Les camionneurs surveillés de près

Les camionneurs du Saguenay-Lac-Saint-Jean n’ont qu’à bien se tenir. Les contrôleurs routiers disposent maintenant de cinémomètres (radars) afin de vérifier et de contrôler la vitesse de ces poids lourds de la route.

Le Quotidien a appris que deux contrôleurs routiers ont reçu une formation, la semaine dernière, à l’École nationale de police du Québec de Nicolet, afin de maîtriser le fonctionnement de ces appareils de détection de la vitesse.

Les appareils ont fait leur apparition sur le territoire régional en début de semaine. Les cinémomètres seront utilisés sur la route 175, dans la Réserve faunique des Laurentides, et sur l’autoroute 70, là où les vitesses maximales atteignent 100 kilomètres à l’heure.

« Notre objectif est de nous assurer que les limiteurs de vitesse sont en fonction et activés dans les camions. Ils sont programmés pour que les camionneurs ne roulent pas au-delà de 105 km/h », indique Hervé Tremblay, directeur du service de contrôle routier pour le Saguenay-Lac-Saint-Jean.

« Si un camion roule à plus de 105 km/h, (une certaine tolérance est accordée), selon notre cinémomètre, nous allons intercepter le véhicule. Si nous nous apercevons que le limiteur de vitesse n’est pas en fonction, une infraction sera remise à l’exploitant du véhicule et il n’est pas impossible qu’un billet pour excès de vitesse soit donné au conducteur », reprend M. Tremblay.

Les responsables de la Société de l’assurance automobile du Québec (SAAQ) et les contrôleurs routiers (qui relèvent de la SAAQ) veulent ainsi assurer une plus grande sécurité aux usagers de la route.

Ils sont conscients qu’un véhicule lourd ne s’arrête pas aussi facilement et aussi rapidement qu’un véhicule automobile lorsque la situation l’exige.

« Nous voulons sécuriser le plus possible les routes du Québec. Les contrôleurs routiers pourront tenir des opérations radar sur certaines routes de la région. Ils pourront intercepter les véhicules fautifs. Et ils ont les mêmes pouvoirs que les policiers pour remettre une contravention », précise Marie-Claude Dumais, porte-parole aux relations médias du Contrôle routier.

Le Saguenay-Lac-Saint-Jean est la dernière région à obtenir des cinémomètres.

Les véhicules ciblés ne sont pas tous les camions qui circulent sur les routes de la région.

« Ce sont les véhicules lourds, ceux qui ont un poids nominal brut de plus de 11 780 kilogrammes, qui sont visés. En 2016, nous avons émis 222 infractions dans cinq régions du Québec qui possédaient des cinémomètres. C’est une bonne indication, car depuis 2009, tous les camions devaient être munis d’un limiteur de vitesse. Mais certains parviennent à contourner la réglementation », indique Hervé Tremblay.