Les pompiers de Saguenay ont dessiné des arcs-en-ciel sur les portes de différentes casernes.
Les pompiers de Saguenay ont dessiné des arcs-en-ciel sur les portes de différentes casernes.

Les arcs-en-ciel resteront sur les casernes, tranche Josée Néron

Laura Lévesque
Laura Lévesque
Le Quotidien
Les arcs-en-ciel dessinés sur les portes de casernes d’incendie de Saguenay ne seront pas effacés. Un ou des cadres avaient demandé aux pompiers d’effacer les dessins qui avaient été réalisés sur les immeubles municipaux, au cours des derniers jours. Un ordre qui n’a pas été apprécié par la mairesse Josée Néron.

«Ce matin, lors de la réunion quotidienne du Comité des mesures d’urgence de la Ville de Saguenay, j’ai été informée que des pompiers avaient reçu l’instruction d’effacer des arcs-en-ciel dessinés sur les portes de casernes d’incendie. J’ai immédiatement fait comprendre que ce genre d’initiatives devait être salué, et non réprimé. J’avais d’ailleurs encouragé le personnel de mon cabinet à égayer une fenêtre de l’hôtel de ville de ce message d’espoir. Propageons les gestes d’entraide et d’espoir, pas le virus», peut-on lire sur la page Facebook de la mairesse.

«En mon nom personnel et au nom de tous les pompiers de la Ville de Saguenay, j’aimerais vous remercier de corriger le tir. Nous serons là comme à l’habitude. Prêt à combattre. Toujours prêt à aider nos citoyens», a commenté le pompier Alain Tremblay.