Plusieurs arbres plantés il y a à peine quelques mois sur le boulevard Talbot, à Chicoutimi, n’ont pas tenu le coup cet hiver.

Les arbres sur Talbot en ont pris pour leur rhume

L’hiver a mené la vie dure aux arbres plantés l’an dernier sur le terre-plein central et en bordure du boulevard Talbot, à Chicoutimi, lors des travaux d’élargissement de la chaussée et d’aménagement de trottoirs.

Plusieurs plants affichent piètre mine, et d’autres sont carrément morts en raison du calcium appliqué sur la chaussée en période hivernale. « Il y a certains arbres qui ont été plus endommagés par le froid et l’hiver rigoureux que nous avons eus. Ce n’est pas une chose inhabituelle, ça arrive de façon assez régulière », a fait valoir Marie-Hélène Lafrance, conseillère aux relations médias à Saguenay.

Cette semaine, le service des travaux publics a fait une tournée des lieux en compagnie de l’entrepreneur qui a réalisé les travaux afin de dresser un portrait de la situation. La Ville précise que des garanties s’appliquent dans ce genre de situation. « Il y a des garanties de chantier en matière de végétation comme pour le reste des travaux. [...] Les déficiences seront identifiées. Par la suite, nous laisserons la nature faire son œuvre, parce que certains arbres peuvent reprendre de la vitalité, tout dépendant des conditions estivales que nous aurons », a poursuivi la responsable des communications.

Une deuxième visite aura lieu au printemps 2019. Si des arbres doivent être remplacés, l’entrepreneur le fera, à ses frais, selon les garanties du contrat.

Marie-Hélène Lafrance rappelle que la responsabilité de prendre les mesures nécessaires pour recouvrir les arbres et pour assurer leur survie en hiver incombe à l’entrepreneur au dossier.