Les appels d’offres lancés pour le Patro de Jonquière

Denis Villeneuve
Denis Villeneuve
Initiative de journalisme local - Le Quotidien

Les premières étapes en prévision de la construction d’un nouveau gymnase et de la patinoire Bleu Blanc Rouge au Patro de Jonquière sont entamées alors que les appels d’offres ont été lancés pour la réalisation des plans d’ingénierie et d’architecture en prévision du début de la construction au mois d’août prochain. Les deux projets demanderont un investissement de 6,5 M$.

Selon les plans fournis, le nouvel immeuble aura une superficie de 1319 mètres carrés, dont 816 mètres seront occupés par le gymnase. Le nouveau bâtiment inclut le hall d’entrée et une aire de circulation. Il sera situé sur la partie est du terrain derrière l’immeuble actuel. La patinoire extérieure réfrigérée Bleu Blanc Rouge sera aménagée dans la section nord du terrain. La piscine extérieure est condamnée à la démolition, mais la direction du Patro a prévu l’utilisation de la piscine du Cégep de Jonquière pendant la période estivale. Une salle de prêt d’équipements pouvant contenir une centaine de paires de patins, 100 bâtons de hockey et 100 casques sera aménagée afin d’accueillir une partie du don effectué par la Fondation du Canadien de Montréal.

En ce qui a trait à la patinoire aménagée au coût de 2,5 M$, dont 1 M$ assumé par Saguenay, elle sera dotée d’un refroidisseur sous dalle de béton qui la rendra utilisable de la fin novembre à la mi-mars, de bandes de 42 pouces ancrées en aluminium incluant des ouvertures et une section adaptée au parahockey.

Par voie de communiqué, le directeur du Patro de Jonquière, Yannick Gagnon, a déclaré que la nouvelle infrastructure aura un impact positif direct sur la capacité d’accueil et l’offre de services du Patro.

Selon le calendrier des travaux établi, le chantier se déroulera en deux phases distinctes. La construction du gymnase aura lieu d’août 2020 à avril 2021, tandis que le projet de patinoire débutera à l’automne 2021. Le donneur d’ouvrage sera le Patro de Jonquière, mais la Ville représentera l’organisme pendant la durée des travaux.

Rappelons que le projet de construction du gymnase a été fortement appuyé par la population jonquiéroise, les entreprises régionales et la Ville qui ont contribué pour un montant de 2 M $.