La chef de l'ERD, Josée Néron, accompagnée de son équipe, a inauguré le local électoral du parti à Jonquière et présenté le slogan électoral « Je suis le changement ».

L'ERD est «le changement»

L'Équipe du renouveau démocratique (ERD) et sa chef, Josée Néron, entendent s'imposer comme la vraie alternative à l'administration du maire Tremblay à la table du conseil de Saguenay. C'est pourquoi les électeurs verront le slogan « Je suis le changement » affiché sur chacune des pancartes des candidats.
À l'occasion d'un point de presse tenu dans les locaux jonquiérois de la formation politique sur la rue Saint-Dominique, en compagnie de ses candidats, Mme Néron a déclaré que les cinq prochaines semaines seront cruciales pour l'avenir de Saguenay puisque les électeurs devront choisir un leader fort qui sait rassembler les troupes autour d'un même objectif. « L'ERD est présente à Saguenay depuis quatre ans. Je crois que le parti et nous avons provoqué le changement. Les gens nous disent qu'ils veulent le changement. On veut envoyer un message clair voulant que nous sommes la seule équipe à être indépendante. Avec le PCS, on recule. Avec M. Blackburn et M. Gobeil, on fait du surplace. Les autres candidats n'ont aucun programme à offrir issue d'une consultation citoyenne ou ils improvisent. On va même jusqu'à magasiner sur la carte de crédit de la population », a déclaré la candidate. 
Rappelant quelques engagements électoraux de l'ERD concernant des investissements massifs dans les infrastructures, un programme d'accès à la propriété pour les jeunes familles et la réforme de la gouvernance de Saguenay, Mme Néron considère qu'elle a une longueur d'avance dans la course en raison de la longue préparation de sa formation. « Les bombes qui ont éclaté dans les autres camps politiques n'ont pas changé notre plan de match », affirme Mme Néron.
Avec les débats qui s'amorceront à compter de la semaine prochaine avec le Cercle de presse du Saguenay, Mme Néron souhaite que les citoyens se montrent attentifs aux propos qui seront tenus afin de déterminer quels candidats sont les plus crédibles. Elle a conclu en affirmant qu'elle entendait être présente sur toutes les tribunes afin de faire connaître les idées de son parti. Plusieurs débats sont prévus, dont celui de la Chambre de commerce et d'industrie Saguenay-Le Fjord en collaboration avec Le Quotidien.