Le chef du Parti conservateur du Canada, Andrew Scheer, est entouré des candidats Jocelyn Fradette, Philippe Gagnon et Richard Martel.

L’équipe conservatrice complète au Saguenay-Lac-Saint-Jean

Le Parti conservateur du Canada (PCC) complète son équipe de candidats représentant les trois circonscriptions du Saguenay-Lac-Saint-Jean en prévision des élections fédérales qui se tiendront dans moins de sept mois, soit le 21 octobre prochain. Le chef Andrew Scheer était de passage à Saguenay, vendredi, afin d’officialiser la candidature de l’athlète paralympique Philippe Gagnon dans la circonscription de Jonquière-Haut-Saguenay.

La présentation officielle fut l’occasion de rappeler les racines jonquiéroises de celui qui occupe le poste de responsable des sports d’excellence à l’Université du Québec à Chicoutimi (UQAC). Le principal intéressé s’est montré émotif en revenant notamment sur le décès de sa mère à la fin des années 1980 alors qu’il était âgé d’à peine 7 ans.

L’annonce s’est déroulée devant plusieurs militants conservateurs et représentants du PCC, dont le député de Chicoutimi–Le Fjord, Richard Martel, le candidat dans Lac-Saint-Jean, Jocelyn Fradette ainsi que l’ancien député de Jonquière–Alma et ministre, Jean-Pierre Blackburn.

Philippe Gagnon est d’avis que sa collaboration professionnelle avec son ami Pierre Lavoie fut marquante. « C’est là que j’ai vu l’importance de s’impliquer, de s’investir et d’en faire plus pour notre communauté. Tout ça, c’était une marche vers la politique. J’ai été grandement inspiré par Pierre. Je le remercie de m’avoir pris dans son organisation. C’est extraordinaire les moments que j’ai vécu avec cette organisation», a confié le père de famille.

Le candidat conservateur de Jonquière–Haut-Saguenay assure avoir été grandement interpellé par la considération du chef du parti Andrew Scheer envers la valeur qu’est la conciliation travail-famille. Il est d’avis que le PCC comprend la différence des Québécois en plus de souligner, au passage, l’omniprésence des régions dans le programme du parti. M. Gagnon assure également que le redressement budgétaire faisant partie des promesses du PCC fait partie de ses valeurs.

« On est très contents de la qualité de nos candidats. Ce sont des gens qui sont près de la population. Ce sont des candidats qui travaillent sur le terrain. Mais ce sont aussi des gagnants. Cela est extrêmement important, nous serons prêts pour la prochaine élection, ça, c’est sûr. Je suis très fier que notre équipe soit complétée », a mentionné le député Richard Martel qui présente Philippe Gagnon comme un gars du peuple.

Le chef du parti, Andrew Scheer, est d’avis qu’il s’agit de la plus forte équipe de candidats présentés au Québec depuis un moment. « À moins de sept mois des prochaines élections, notre parti est en excellente posture partout au Canada. Notre organisation est très solide. Nos ressources financières continuent de grandir plus vite que celles des autres partis. Nous sommes aussi plus avancés que les autres partis dans le recrutement et dans l’annonce de nos candidats et candidates », a souligné M. Scheer.

Le chef du PCC n’a pas hésité à décocher quelques flèches en direction du Parti libéral, affirmant qu’il dépensait sans compter, qu’il voulait tout taxer et qu’il augmentait le coût de la vie.

Rappelons que Jean-Pierre Blackburn a été le dernier représentant du PCC à être élu dans ce secteur en 2008. L’ancienne circonscription portait, à l’époque, le nom de Jonquière–Alma.