Les citoyens du quartier Saint-Laurent, à Jonquière, en ont ras le bol de voir l’église à l’abandon et utilisée par son propriétiare comme lieu d’entreposage de débris et de matériaux de construction.

L'église Saint-Laurent dérange les citoyens

Après avoir reçu une plainte officielle d’un citoyen, Saguenay prend en charge le dossier de l’église Saint-Laurent, où des matériaux de toutes sortes sont entreposés sans égard à la sécurité du voisinage. La présence de débris pourrait aussi présenter un danger pour les élèves de l’école voisine, La Mosaïque, une situation surveillée de près par la direction de la Commission scolaire De La Jonquière.

L’église a été acquise par un citoyen, Serge Gagnon, il y a quelques années. Depuis, le temple est laissé à l’abandon et commence à crouler sous la décrépitude. Des matériaux de construction sont entreposés à l’intérieur du bâtiment et la cour extérieure de l’église est aussi utilisée pour stocker des madriers, des blocs de ciment et une panoplie d’articles. Des planches sont aussi empilées contre la clôture qui sépare l’église de l’école. Par grands vents, des morceaux de bois ont été déplacés vers l’établissement d’enseignement primaire. L’église Saint-Laurent est également située non loin du parc du même nom, récemment remodelé à grands frais par la Ville et fréquenté par de nombreuses familles du voisinage. 

Le propriétaire de l’église détient aussi une maison sur la rue Saint-Clément, à un jet de pierre de l’église. Un incendie l’a partiellement ravagée en 2012. La cour a longtemps été remplie de détritus, ce qui présentait une nuisance pour les gens du voisinage qui ont tenté, en vain, d’intervenir. La présence de véhicules lourds et la pollution par le bruit ont aussi ennuyé les résidants de la rue Saint-Clément. Les inspecteurs de la Ville ont sommé le propriétaire de se plier au règlement municipal en vigueur, sans grand succès, ce qui a mené le contentieux de Saguenay à prendre en charge le dossier pour faire bouger les choses. Les policiers de la Sécurité publique de Saguenay (SPS) ont aussi dû intervenir fréquemment au 3875-3877 Saint-Clément. À chaque fois, ils ont été confrontés à un individu récalcitrant, voire menaçant. Cette longue saga semble être en voie de se régler. La Ville a pris les doléances du citoyen au sérieux entourant l’église et a ouvert un dossier.

À la suite du dépôt d’une plainte officielle par un citoyen, Saguenay a le dossier en main. Parallèlement à cela, le propriétaire de l’église comparaîtra le 30 avril sous des chefs de voies de fait, entrave au travail des policiers et bris de promesse.

Des accusations pour le propriétaire

La SPS confirme qu’un dossier a été déposé au Directeur des poursuites criminelles et pénales (DPCP) concernant le propriétaire de l’église Saint-Laurent. Après vérification au greffe du Palais de justice de Chicoutimi, Serge Gagnon comparaîtra le 30 avril sous des accusations de voies de fait, d’entrave au travail des policiers et de bris de promesse.

La Commission scolaire De La Jonquière surveille la situation de près puisque l’école primaire La Mosaïque se trouve juste à côté de l’église. La présence de débris pourrait présenter un danger pour la sécurité des élèves.

Entière collaboration

Porte-parole de la Commission scolaire De La Jonquière, Dominic Arseneau signale que son organisation suit la situation avec intérêt et offre son « entière collaboration » aux instances municipales.

« Il n’y a pas eu de plainte formelle adressée à notre service des immeubles ni de débris majeur qui s’est retrouvé dans la cour. Nos équipes gardent toutefois un œil sur la situation. L’inspecteur de la Ville a appelé l’école pour dire qu’il avait une plainte formelle en main. La Ville a avisé l’école qu’elle prend en charge le dossier. Le terrain de l’église est très adjacent. On garde l’œil ouvert parce qu’effectivement, ça nous préoccupe », a déclaré le responsable des communications.