Sylvain Gaudreault 
Sylvain Gaudreault 

Legault trop adepte de la partisanerie, selon Sylvain Gaudreault

Le premier ministre se met en mode «campagne électorale», déplore Sylvain Gaudreault. 

Au lendemain du passage du premier ministre au Lac-Saint-Jean, le député et candidat à la chefferie du Parti québécois estime que François Legault aurait dû se garder une «petite gêne» plutôt que de critiquer les partis d’opposition.

En effet, le premier ministre n’a pas hésité à écorcher au passage ses adversaires au sujet notamment du régime forestier et du projet de loi 61. «Le régime mis en place par le Parti québécois ne tient pas la route», a affirmé François Legault, en point de presse jeudi à Alma. 

«Je l’ai trouvé très partisan dans ces propos. Pourquoi il est comme ça? Je suis bien d’accord avec une révision pour plus de prévisibilité pour le régime forestier. Mais monsieur Legault devrait se garder une gêne. Il a voté pour ce régime qui a été adopté à l’unanimité à l’Assemblée nationale. Il a appuyé ce qu’il dénonce», rappelle Sylvain Gaudreault. 

Le premier ministre a accusé les partis d’opposition de retarder les projets de relance économique en n’appuyant par le projet de loi 61 qui vise notamment à accélérer les travaux d’infrastructure.  

«Tout le monde était d’accord pour améliorer le projet de loi à la fin de la session parlementaire. Il avait même dit on va le réécrire au complet le projet 61. Mais je ne sais pas pourquoi il change d’idée», mentionne M. Gaudreault. 

«Il y a d’ailleurs beaucoup d’éléments qu’on peut modifier pour faire avancer les projets et sans modifier la loi», ajoute-t-il. 

Concernant GNL Québec, Sylvain Gaudreault estime que le premier ministre «n’a pas de vision» en appuyant un projet de gaz naturel. 

«Il faut constater qu’en matière d’énergie fossile, les banques centrales en Europe sont en train de se retirer. Les propos du premier ministre dénotent qu’il n’est pas à la bonne place, il n’a pas de vision d’avenir.»