François Legault

Legault promet de l’argent pour la région

Le premier ministre du Québec, François Legault, promet de bonnes nouvelles pour le Saguenay-Lac-Saint-Jean lors du dépôt du premier budget de son gouvernement au printemps prochain. Des investissements devraient être annoncés pour l’Université du Québec à Chicoutimi (UQAC), de même que des changements majeurs dans le mode de fonctionnement des bureaux régionaux d’Investissement Québec.

Au cours d’une entrevue exclusive accordée au Quotidien en vue de l’élection partielle de lundi dans la circonscription de Roberval, le chef de la Coalition avenir Québec (CAQ) a laissé filtrer que le ministre de l’Éducation, Jean-François Roberge, et la ministre responsable de la région, Andrée Laforest, vont annoncer de l’argent neuf pour l’université régionale.

La semaine dernière, l’UQAC a été mise au fait du retranchement de 4,2 millions $ dans son budget de fonctionnement, ce qui a été vivement dénoncé par la rectrice, Nicole Bouchard.

« Il faut savoir qu’au total, il n’y a pas de coupures à l’UQAC. J’en ai parlé à Andrée Laforest et à Jean-François Roberge. Ils sont en train de préparer le budget pour le 1er avril. C’est quelque chose pour lequel on va avoir des réponses à donner dans les prochaines semaines. On ne va pas juste couvrir les augmentations de salaire et l’inflation. On veut investir en éducation et ça inclut les universités. Je ne veux pas voler les scoops à Jean-François et Andrée, mais ils travaillent là-dessus tous les deux », a assuré le premier ministre.

Quant à Investissement Québec Saguenay-Lac-Saint-Jean, François Legault promet une structure bonifiée assortie de ressources, de pouvoir et de financement.

« Le ministre de l’Économie va annoncer dans les prochaines semaines une réorganisation complète. Il y a, au Saguenay-Lac-Saint-Jean, un bureau pour le ministère de l’Économie et un bureau pour Investissement Québec, mais honnêtement, ils n’ont pas beaucoup d’autonomie ni d’argent. Nous, on va annoncer dans chaque région un nouveau Investissement Québec qui va avoir plus de marge de manoeuvre et qui va aller au-devant des entrepreneurs pour faire avancer les projets », affirme-t-il.

La création de cette structure est encore plus nécessaire chez nous, croit le PM, puisque le salaire moyen est moins élevé ici qu’ailleurs en province.

« Il faut être capable d’avoir plus d’emplois avec de la valeur ajoutée. Ça veut dire, entre autres, tout le secteur manufacturier. Il y a tout le secteur de la forêt aussi où le ministre est en train de préparer un nouveau régime forestier pour qu’il y ait plus de prévisibilité, donc plus d’investissements par des compagnies comme Résolu. Ça, ce sont des emplois payants et c’est le genre d’emplois qu’on veut faire apparaître au Saguenay-Lac-Saint-Jean », poursuit le premier ministre.

Immigration

Après avoir annoncé une réduction du nombre d’immigrants qui seront admis chaque année, François Legault explique qu’il souhaite qu’un inventaire soit dressé pour déterminer les besoins du Saguenay-Lac-Saint-Jean, confronté à une pénurie de main-d’oeuvre sans précédent.

« On a demandé au ministre de l’Emploi d’identifier région par région, entreprise par entreprise, les besoins, donc les postes qui sont offerts. On va faire passer devant les autres les demandeurs qui sont dans un secteur où des entreprises ont déjà affiché des postes. On va être très concrets, pragmatiques », promet le politicien.

François Legault fait part de l’intention de son gouvernement de prioriser les besoins des entreprises avant la francisation des immigrants.

Commissions scolaires

Dans un autre ordre d’idées, le premier ministre confirme la mort des commissions scolaires dans deux ans. Elles seront remplacées par des centres de services. Le gouvernement croit pouvoir sauver 20 millions $ en éliminant les conseils des commissaires et une somme considérable en ne conservant que le volet administratif des commissions scolaires. Les services pédagogiques seront dispensés dans les écoles, avec les budgets qui seront mis à la disposition des conseils d’administration élus par les parents. Les centres de service vont continuer d’administrer le transport scolaire.

« Le transport sera au service des écoles et des parents et non au service des commissions scolaires », dit le PM, qui réitère son engagement de réduire de 66 pour cent le taux de taxe scolaire en région pour l’harmoniser avec le reste du Québec.

« Tout le monde va payer 10 cents par tranche de 100 $ d’évaluation. Dans un deuxième mandat, on voudrait les éliminer complètement », a déclaré François Legault.

+

CE QU'IL A DIT SUR...

Grands projets

« Il y a des projets qui sont très avancés, comme BlackRock, Ariane Phosphate et GNL, mais il y en a d’autres aussi. Notre objectif est de créer, à Port Saguenay, des milliers d’emplois payants. Et quand je dis payants, c’est plus de 25 $ l’heure. »

Structures de concertation

« Les MRC, c’est une structure de bonne taille pour donner des services de proximité. Il n’y a pas lieu de ramener les CRÉ. »

Amphithéâtre +

« Andrée Laforest est toujours très à l’écoute des citoyens pour voir s’ils préfèrent rénover l’aréna actuel ou en construire un autre. Dans un cas ou dans l’autre, on va être au rendez-vous pour le financement, mais on veut être bien certains qu’on va dans la direction qui est souhaitée par les citoyens. »

Patro de Jonquière

« J’ai été impressionné par l’argent amassé par la population. J’ai même visité le gymnase et j’ai bien vu qu’il y a des colonnes en plein milieu. Il y aura un nouveau gymnase et le financement sera complété par le gouvernement du Québec. »

Sa chute à l’Assemblée nationale 

« Geneviève (Guilbeault) a voulu m’aider en tirant ma chaise et je suis tombé. Je me souviens d’avoir fait ça à Diane Lemieux aussi de façon involontaire. Elle, elle s’était fait mal. Moi au moins je ne me suis pas fait mal. Juste un peu à l’orgueil. »

+

DES PROMESSES POUR LE COMTÉ DE ROBERVAL

François Legault sera de passage à Roberval lundi après-midi pour appuyer sa candidate, Nancy Guillemette. Le premier ministre espère ainsi ravir un quatrième siège sur le territoire du Royaume.

Entre autres engagements pour la circonscription, il cite l’accès à Internet haute vitesse dans toutes les municipalités, une promesse livrée en conférence de presse à Chicoutimi en cours de campagne électorale.

«Il y en a plusieurs dans le comté de Roberval qui n’ont pas accès à Internet haute vitesse et je suis certain que Nancy Guillemette va vouloir que ça se fasse plus au début qu’à la fin du mandat», dit-il.  

Critiqué par le député péquiste de Jonquière, Sylvain Gaudreault, qui croit que le gouvernement a raté une opportunité d’envoyer un signal clair à la région en n’annonçant rien à ce chapitre dans sa mise à jour économique de la semaine dernière, François Legault est d’avis que les Québécois ne perdent rien pour attendre. 

«Il y a un budget par année qui est déposé au printemps. Nous, on a voulu déposer ce qu’on appelle un mini-budget pour que tout de suite, il y ait de l’argent qui soit retourné dans le portefeuille des familles. M. Gaudreault, qui a déjà été ministre, devrait savoir que c’est quelque part en janvier que se décident les budgets, qui sont annoncés pour commencer le premier avril», a martelé le PM. 

L’arrimage des taxes scolaires demeure un enjeu important pour la région, pense François Legault, puisque les Saguenéens et les Jeannois paient trois fois plus qu’ailleurs. 

«Au printemps, on va commencer à agir et si Nancy est élue, c’est certain qu’elle va nous rappeler ça», prédit le chef de la CAQ. 

Pour Roberval, François Legault note que le principal défi relève du fait que le salaire moyen y est plus faible qu’ailleurs dans la région.

«Il y a vraiment une urgence de créer des emplois bien payés», met il en relief.