Deux classes portatives ont été ajoutées à l’école Riverside afin d’accueillir la clientèle primaire pour l’année 2019-2020.

L'école Riverside manque d’espace

Trois ans après avoir regroupé son école primaire et son école secondaire d’Arvida en un seul établissement, la Commission scolaire Central Québec (CSCQ) manque d’espace. Une demande d’ajout de locaux permanents a été acheminée au ministère de l’Éducation et de l’Enseignement supérieur.

L’école primaire régionale Riverside et l’école secondaire régionale Riverside se sont installées sur un seul campus, au cours de l’année scolaire 2016-2017. Ils occupent deux bâtiments liés par un tunnel. Depuis 2016, le nombre d’élèves a toutefois augmenté, faisant en sorte qu’ils se retrouvent à l’étroit.

« La population étudiante continue de croître et il est devenu impossible pour les deux niveaux de partager un gymnase, une cafétéria et une bibliothèque. La nécessité pour l’école secondaire d’avoir ses propres installations est devenue cruciale. Le niveau primaire a atteint sa limite de capacité et utilise actuellement des salles de classe mobiles temporaires. Le temps est venu d’ajouter de l’espace permanent, non seulement pour la population étudiante et pour le personnel actuel, mais également ceux de demain », affirme la CSCQ, dans un communiqué.

Le Conseil des commissaires de la CSCQ a déposé une demande au ministère de l’Éducation et de l’Enseignement supérieur afin d’ajouter des locaux permanents, soit quatre classes pour le niveau primaire et un gymnase pour les étudiants du secondaire. « On demande au gouvernement de nous donner des locaux pour répondre à la clientèle élémentaire et un gymnase pour les élèves du secondaire. On en a vraiment besoin, affirme Stephen Burke, président de la CSCQ. Les demandes ont été acheminées au ministère en vue du plan quinquennal d’investissement. »

Cette année, l’école primaire régionale Riverside compte 389 élèves. En 2017-2018, on en comptabilisait 330. Quant à l’école secondaire régionale Riverside, le nombre de ses élèves est passé de 117 en 2017-2018 à 136 pour l’année scolaire 2019-2020.

Cette année, deux classes portatives ont été ajoutées afin d’accueillir les élèves du primaire. La commission scolaire envisage d’ajouter une classe de maternelle 4 ans prochainement.

Même si des agrandissements sont maintenant nécessaires, Stephen Burke assure que le choix de regrouper les élèves dans une seule école était le bon. « On ne recule pas. Deux écoles, c’était trop. On a pris la décision de regrouper les écoles avant que le ministre nous dise qu’elle était à moitié vide. La vieille école était trop grande. » Quant au bâtiment qui abritait autrefois l’école primaire, il serait en voie d’être vendu.