Marie-Claude Bradette, directrice générale, a expliqué que la décision de quitter la partie de l'immeuble louée à la Communauté des Antoniennes a été prise à la suite d'un avis reçu par les religieuses.

L'École apostolique devra déménager

Après près de 80 ans de présence sur la rue Jacques-Cartier à Chicoutimi, l'École apostolique déménagera ses pénates pour s'installer quelque part dans le même secteur à une date qui reste à déterminer.
L'annonce du déménagement de la vénérable institution d'enseignement fondée en 1918 a été effectuée à la fin des classes, mercredi, par la direction générale aux 28 membres du personnel enseignant et administratif, spécialistes, personnel de soutien et services de garde.
En entrevue, Marie-Claude Bradette, directrice générale, a expliqué que la décision de quitter la partie de l'immeuble louée à la Communauté des Antoniennes de Marie-Reine du Clergé a été prise à la suite d'un avis reçu par les religieuses. «L'âge moyen des dernières membres de la communauté est d'environ 80 ans. Elles ne sont plus en mesure de louer les espaces qu'on occupe. L'autre élément est la volonté du conseil d'administration d'offrir une école aux goûts du 21e siècle», explique Mme Bradette. L'aménagement de locaux pour l'enseignement de l'informatique, de gymnases, d'amphithéâtres, le développement de saines habitudes de vie ont guidé la décision du conseil d'administration. Précisant que la maison d'enseignement est en bonne santé financière, Mme Bradette souligne que ce déménagement est abordé sous un angle positif. On y voit une occasion de relancer la maison d'enseignement vers le 21e siècle. «À la veille de notre 100e anniversaire, c'est une belle opportunité qui s'offre puisque l'on faisait face à des contraintes physiques importantes.»
En ce qui a trait à la relocalisation de l'école, Mme Bradette a indiqué que tous les scénarios sont sur la table, que ce soit une nouvelle construction ou l'aménagement d'un immeuble existant, préférablement dans le même secteur de la ville.
Depuis 2005, l'École apostolique est une entité autonome ayant le statut d'organisme sans but lucratif dirigé par un conseil d'administration formé de cinq personnes, dont deux religieuses. On y retrouve sept classes, de la maternelle à la sixième année, qui accueillent 190 élèves.
Page d'histoire
En déménageant, l'École apostolique tourne une page d'histoire. C'est en 1918 que les Soeurs Antoniennes de Marie de Chicoutimi ont réalisé le rêve de leur fondateur, l'abbé Elzéar DeLamarre, en prenant en charge les classes préparatoires au Séminaire. Cette ouverture à l'enseignement était l'aboutissement de longues et délicates transactions.
Dès septembre de cette même année, les soeurs instauraient quelques classes dans leur couvent. Ce fut l'origine de l'École apostolique, seule école primaire privée d'enseignement religieux catholique dans la région.
Jusqu'en 1938, les prêtres du Séminaire ont assumé la direction de l'école. Le 14 mars de cette même année, l'établissement devient la propriété des Soeurs Antoniennes et, en décembre, on l'aménage dans la nouvelle construction sur la rue Jacques-Cartier à Chicoutimi.
Réservée exclusivement aux garçons depuis sa fondation, l'École Apostolique a ouvert ses portes aux filles en 1969.