Le Zoo sauvage de Saint-Félicien se prépare au déconfinement

Guillaume Roy
Guillaume Roy
Initiative de journalisme local - Le Quotidien
Malgré toute l’incertitude qui règne quant au redémarrage de l’industrie touristique, le Zoo sauvage de Saint-Félicien prépare ses installations pour une réouverture éventuelle.

«On est en train de préparer notre plan de réouverture dans chacune des parties physiques du site», lance d’emblée Lorraine Gagnon, la directrice générale du Zoo sauvage.

Par exemple, des plexiglas ont été installés dans les trains pour éviter la contamination. Le parcours des sentiers se fera aussi en sens unique, ajoute la directrice générale. De plus, le zoo se prépare à réduire la capacité totale d’accueil de 70 % dans certains bâtiments. «Pour respecter la recommandation d’une distanciation de deux mètres de la Santé publique, on estime être en mesure d’accueillir seulement 30% de la clientèle dans le restaurant», annonce la directrice générale, avant d’ajouter que son organisation est en mesure d’adapter son plan en fonction des futures mesures adoptées par le gouvernement, que les normes soient plus restrictives ou non.

En bref, une tournée de toutes les installations a été faite pour faciliter la distanciation sociale. D’autres mesures pourraient toutefois être imposées, estime Lorraine Gagnon. «Le gouvernement pourrait exiger un nombre maximal de personnes dans les bâtiments ou encore le port du masque», songe-t-elle.

Un flou énorme subsiste tout de même quant à la réouverture du zoo, comme pour toutes les autres activités touristiques. Lors de son point de presse quotidien, mardi, François Legault a mentionné qu’il n’était pas encore le temps d’envisager les rassemblements et que seuls les «snowbirds» pouvaient s’installer dans les campings en respectant les mesures gouvernementales.

Une chose est sûre, l’achalandage sera grandement affecté, car les 55 000 Européens qui visitent le zoo chaque année ne seront probablement pas au rendez-vous. Étant donné qu’il est aussi impossible de prévoir à quel moment les régions pourront rouvrir, le Zoo sauvage compte faire une offensive marketing régionale pour attirer les citoyens du Saguenay-Lac-Saint-Jean.

Si le site peut rouvrir avant le 15 juillet, Lorraine Gagnon croit qu’il sera possible de récupérer une partie des revenus de la saison.