Entre la dégustation de mets régionaux, dont il se dit très friand, et une rencontre avec des agriculteurs, le chef du NPD a l’intention de rencontrer plusieurs citoyens de Chicoutimi-Le Fjord aujourd’hui, aux côtés de son candidat.

«Le vrai sondage, c’est le 18 juin»

Le chef du Nouveau Parti démocratique (NPD), Jagmeet Singh, n’est pas du tout contrarié par les résultats du sondage de la firme Segma-Recherche, lequel place son candidat à l’élection partielle dans Chicoutimi-Le Fjord, Éric Dubois, au quatrième rang.

Pour Jagmeet Singh, qui sera de passage dans la région jeudi, le faible score d’Éric Dubois n’est pas inquiétant. Le chef est d’avis que le vent va tourner d’ici au jour J, lundi.

« Le seul sondage qui compte, c’est celui du 18 juin. C’est vraiment ça la réalité. Chaque fois que je visite les gens de Chicoutimi-Le Fjord, ils me donnent un accueil chaleureux. Avec Éric Dubois, on va faire mentir les sondages et la population va lui montrer son appui », a-t-il déclaré, au cours d’un entretien téléphonique réalisé à quelques heures de son départ pour la région.

Jagmeet Singh, qui est de confession sikhe et qui porte le turban, ne dresse aucun lien entre sa religion et la piètre performance d’Éric Dubois dans le sondage de mercredi. D’aucuns ont mentionné que plusieurs Québécois ne sont pas prêts à prêter serment d’allégeance à un parti dirigé par le représentant d’une communauté culturelle.

« J’ai toujours dit que mon but n’est pas de faire accepter mon turban et ma barbe. Mon but, c’est de convaincre les gens que je suis un leader progressiste qui est le chef d’un parti qui a toujours défendu les intérêts de monsieur et madame Tout-le-monde. Je comprends la culture et la langue du Québec et je peux les comprendre. Et ça, c’est beaucoup à cause de la réalité de mes parents, qui sont issus d’une communauté minoritaire dans un pays », poursuit Jagmeet Singh, qui se définit comme un francophile.

Entre la dégustation de mets régionaux, dont il se dit très friand, et une rencontre avec des agriculteurs, le chef du NPD a l’intention de rencontrer plusieurs citoyens de Chicoutimi-Le Fjord aujourd’hui, aux côtés de son candidat.

Il discutera aussi avec le président régional des producteurs de lait, Daniel Gobeil, pour aborder les enjeux qui touchent les agriculteurs et parler du système canadien de la gestion de l’offre. Des rencontres citoyennes et un 5 à 7 sont aussi à prévoir.

« Éric est optimiste. Il travaille très fort. C’est quelqu’un qui a un grand cœur et qui est très sympa. Il connaît la région et il va être un député proactif qui travaille vraiment comme Karine Trudel », conclut Jagmeet Singh.