Claire Fortin, de l’Hôtel Universel d’Alma, et Véronique Fortin se préparent pour la confection des pâtisseries qui aura lieu samedi dans l’établissement hôtelier.

Le vrai sens de Noël chez les Fortin

Un vent de magie enveloppera Alma, samedi, alors que se déroulera la huitième édition de L’Offrande. Plus d’une soixantaine de bénévoles se joindront à la famille Fortin pour la confection de pâtisseries qui seront offertes le soir du réveillon à des personnes qui sauront grandement les apprécier. L’actuelle édition se déroule sous le thème de la solidarité.

L’Hôtel Universel d’Alma sera donc le quartier général de cette journée de confection de pâtisseries qui seront livrées sous forme de plateaux le 24 décembre.

Plus de 60 personnes participeront à la journée de cuisine qui n’a rien d’une corvée. « C’est au-delà de nos besoins. Toutefois, on ne refuse personne. On sent que c’est un canal d’implication pour les gens. C’est une façon de s’engager. Cela fait partie de la mission de notre projet alors on trouve des tâches pour tout le monde », explique Véronique Fortin, qui est à l’origine du mouvement en compagnie de son frère et de sa soeur.

« Notre manière de vivre notre réveillon depuis huit ans, c’est de faire vivre à nos enfants une expérience de solidarité en mode plaisir et d’en faire pour eux une valeur centrale dans leur vie », raconte Patrick Girard, le papa d’Henri et de Juliette. Pour Henri, neuf ans, qui n’a connu que L’Offrande comme activité du 24 décembre, la solidarité, c’est « avoir l’esprit d’équipe ! ».

En plus d’offrir ses espaces et du matériel, l’Hôtel Universel finance l’ensemble des denrées alimentaires en plus de libérer plusieurs de ses employées lors de la journée.

« Il est important pour nous de s’impliquer dans notre milieu, d’appuyer les besoins des personnes qui y vivent et on le fait, entre autres, en soutenant le beau projet de la famille Fortin », explique le directeur de l’établissement, Carl Gauthier.

Livraison en autobus

Une vingtaine de membres de la famille Fortin se retrouveront le 24 décembre dans le but de livrer leurs créations. Les nombreuses visites se feront par autobus grâce à la générosité de l’entreprise AR Bergeron. Une quinzaine de familles qui ont vécu une année mouvementée seront visitées par le clan. Au fil des éditions, les bénévoles ont développé le réflexe d’avoir ce regard aiguisé afin de cibler qui pourrait bien trouver du réconfort auprès de L’Offrande.

La tournée sera également l’occasion de visiter des personnes qui sont en fonction le 24 décembre. Des plateaux attendent les pompiers, les ambulanciers, le personnel de l’urgence d’Alma et même les patients en attente. Les résidents et employés de la Résidence Lajoie et ceux de la maison de soins palliatifs Soli-Can recevront également la visite sucrée des bénévoles de L’Offrande.

Frigo-partage

Les fruits de L’Offrande se retrouveront également à Hébertville-Station dans le frigo-partage qui est accessible gratuitement à toute la population. Le 24 décembre, les jeunes rempliront le frigo collectif des meilleures pâtisseries. Kina Fortin, qui est également à l’origine de L’Offrande, assure qu’il sera rempli à quelques reprises si cela est nécessaire.

+

RETROUVER LE PLAISIR DE NOËL

La famille Fortin vivait Noël, comme bien des familles, entourée de cadeaux pour petits et grands. Tristement, les présents prenaient plus de place que la reconnaissance et les remerciements. 

Il y a huit ans, Kina, Véronique et Jackie Fortin ont décidé de mettre un frein à cette façon de faire. Le trio a pris la décision de faire un retour aux sources. 

« On voulait retrouver du plaisir à Noël et transmettre des valeurs à nos enfants. On n’y arrivait plus dans la dynamique des Noëls d’aujourd’hui. On veut transmettre les valeurs qu’on a reçues de nos parents, mais on n’a plus le contexte pour le faire », explique l’une des trois initiatrices du projet, Véronique Fortin. 

« On s’est dit: on va transformer notre Noël », ajoute celle qui est convaincue que nous avons le pouvoir sur les choses. L’activité qu’est L’Offrande est comparable à l’Halloween pour les enfants de la famille Fortin. Même s’ils donnent le 24 décembre, les parents sont d’avis que le plaisir est aussi fort que lorsqu’ils reçoivent à l’Halloween. 

La famille Fortin hésitait entre l’idée de faire connaître son initiative et celle de le faire dans l’ombre. C’est finalement le désir de mettre en lumière les belles choses qui a poussé le clan à parler, bien humblement, de son initiative.