La Sécurité publique de Saguenay a installé son poste de commandement au coin de la rue Sainte-Famille et du boulevard Saguenay pour recueillir des informations sur une sordide histoire de viol survenu à Kénogami.

Le violeur d’une adolescente recherché à Kénogami

La Sécurité publique de Saguenay (SPS) est à la recherche d’un homme qui aurait commis le sordide viol d’une adolescente, à l’intérieur de son domicile, dans la nuit de dimanche à lundi, dans le secteur de Kénogami.

Le triste et violent événement s’est produit entre 1 h et 3 h du matin, alors que l’homme qui est présentement recherché se serait introduit par effraction dans une résidence de Jonquière. Il aurait perpétré une agression sexuelle sur une adolescente qui était seule dans sa maison.

L’agresseur présumé s’était bien camouflé pour commettre le crime sexuel. Le porte-parole de la SPS, Luc Tardif, précise que l’individu recherché était vêtu entièrement de noir au moment de l’agression. « Il avait un chandail de type kangourou avec le capuchon sur la tête, un cache-cou qui lui couvrait la bouche et le nez, et des lunettes de type ski alpin qui lui couvraient le haut du visage et les yeux », affirme M. Tardif.

Il y a donc très peu de signes distinctifs physiques qui permettent l’identification du violeur. Cependant, l’homme recherché, de race blanche, s’exprimait en anglais. D’après la description remise par la police, il possède un fort accent quand il parle en français. « On peut aussi affirmer qu’il est de corpulence mince », ajoute Luc Tardif.

L’enquête se poursuit
En fin d’après-midi, mardi, la SPS a installé son poste de commandement à Kénogami au coin de la rue Sainte-Famille et du boulevard Saguenay, près des lieux du crime, dans le but d’obtenir des indices. « On demande la collaboration de la population. Toute l’information que l’on peut avoir va pouvoir nous servir », indique le porte-parole de la SPS.

Le lieutenant Dominic Lemieux de la SPS affirmait en soirée avoir reçu beaucoup d’informations de la part de citoyens. La décision de réinstaller le poste de commandement devait être analysée, mais il y a de bonnes chances que la SPS répète l’expérience.

Acte isolé
Si le viol commis lundi demeure pour l’instant un acte isolé, la SPS rend cet acte public pour que la population reste vigilante. « C’est un dossier que l’on veut élucider le plus rapidement possible. Plusieurs enquêteurs y sont affectés. Ce sont les premiers instants après un crime qui nous donnent la meilleure chance d’avoir de l’information pertinente. C’est pour ça qu’on demande à la population de venir nous voir et qu’on s’est installé à cet endroit-là. »

Luc Tardif demande aux citoyens de demeurer alertes en barrant leur porte et en s’assurant que les accès à leur maison sont sécuritaires.

Tous ceux qui posséderaient de l’information pouvant mener à l’arrestation de l’agresseur peuvent contacter la police de Saguenay au 418 699-6000. Toutes les informations reçues seront traitées de manière confidentielle.