La nouvelle saison de si au Valinouët marquera l’inauguration du nouveau chalet.
La nouvelle saison de si au Valinouët marquera l’inauguration du nouveau chalet.

Le Valinouët prêt à s’adapter aux deux couleurs

Denis Villeneuve
Denis Villeneuve
Initiative de journalisme local - Le Quotidien
Peu importe que la région demeure en zone rouge ou glisse vers l’orange lors de l’ouverture de la saison de ski anticipée au début décembre, la station de ski du Valinouët sera prête à recevoir les sportifs.

Ce message a été lancé par le directeur du marketing de la station de Saint-David-de-Falardeau, Stéphane Leblond, alors que les préparatifs vont bon train en prévision de la prochaine saison.

La grande nouveauté cette année sera l’inauguration du nouveau chalet d’accueil, lequel côtoiera les anciennes installations où doivent être construites de nouvelles unités d’hébergement. « Pour cet hiver, on conserve l’ancien chalet, les deux pourront recevoir 500 personnes chacun selon les critères de la COVID en zone orange. À lui seul, le nouveau chalet pourra recevoir jusqu’à 900 personnes », affirme M. Leblond.

Pour la prochaine saison, la station de ski du Valinouet comptera une dizaine de résidences de style CoolBox aménagées dans d’anciens conteneurs maritimes.

La direction a procédé aux aménagements nécessaires au respect de la distanciation et au lavage des mains selon les deux zones sanitaires. La saison se déroulerait presque de façon normale si la région retournait en zone orange avec l’opération du restaurant, l’ouverture de l’école de glisse, la boutique de location d’équipements, etc., ainsi que l’opération normale des remonte-pentes, qui pourraient être utilisés au maximum de sa capacité.

La situation serait différente en zone rouge alors que le chalet principal jouerait le rôle d’un refuge accessible seulement pour se réchauffer, sans offre de services de restauration, tandis que l’école de glisse ne serait ouverte qu’à des cours privés. L’accès ne serait limité qu’à deux personnes par siège de quatre places et à une personne pour les sièges de trois places des remonte-pentes, ce qui risque d’allonger les files d’attente en période de fort achalandage.

La station du mont Victor-Tremblay a subi quelques modifications dans ses pentes, notamment au parc à neige, en plus de l’ajout d’une piste pour le ski haute route. Les adeptes pourront emprunter cette piste ouverte sur quatre mètres de largeur par 350 mètres de longueur à partir du versant principal.

Au chapitre de l’hébergement, les visiteurs auront accès à un plus grand nombre de mini-maisons aménagées dans des conteneurs (CoolBox), alors que huit nouvelles unités ont été ajoutées aux deux déjà existantes. M. Leblond explique que ce type d’hébergement est bien apprécié par les visiteurs de courts séjours en raison de leur aménagement près des pistes et de leur relatif confort. L’an dernier, les deux unités ont été occupées à 80 %.

Le directeur du marketing prévoit que la prochaine saison devrait tenir le personnel très occupé puisqu’il observe une hausse des ventes de billets de saison en ce début novembre comparativement aux années passées.