Le trouble bipolaire abordé sans tabous dans un documentaire

Le documentaire Tenir Tête de Mathieu Arsenault effectuera une tournée régionale les 11, 12 et 13 février. La population aura ainsi l’occasion d’en apprendre davantage sur le trouble bipolaire, notamment à travers le parcours du réalisateur lui-même.

Le documentaire, qui vise à contrer la stigmatisation, sera présenté à l’initiative du Centre de Rétablissement le Renfort, une ressource alternative en santé mentale. Sept projections sont prévues. Trois sont accessibles au grand public, soit le 11 février à la Boîte à Bleuets d’Alma à 19 h, le 12 février au Côté-Cour de Jonquière à 19 h, ainsi que le 13 février à l’auditorium de l’UQAC à 18 h 30. Des discussions animées par Francine Turcotte, paire aidante au Centre de Rétablissement le Renfort, avec le réalisateur Mathieu Arsenault et des intervenants d’organismes locaux, suivront chacune des représentations publiques.

Le documentaire transporte le public dans l’univers de Mathieu Arseneault qui aborde sans tabous le trouble bipolaire à travers son parcours, mais aussi ceux de Frédérique et Louis.

Le long métrage de 78 minutes écrit et réalisé par Mathieu Arsenault raconte l’histoire de Louis, qui a été batteur du groupe les Sinners, détective privé et toxicomane, de Frédérique, une photographe talentueuse et pas toujours sage comme une image, et de Mathieu Arsenault, cinéaste et père de famille, mi-ange, mi-démon. Tous trois ont en commun leur trouble affectif bipolaire. Aujourd’hui, en pleine possession de leurs moyens, ils se racontent pour combattre les préjugés et donner de l’espoir à tous ceux et celles qui sont aux prises avec la maladie mentale.

« Vous désirez comprendre ? Vous ou l’un de vos proches vivez avec la bipolarité ? Vous êtes simplement curieux ? Appropriez-vous la réalité de personnes vivant avec la bipolarité dans ce documentaire réaliste. Apprenez qu’il est possible de vivre une vie satisfaisante et de tirer profit de la bipolarité. Ce film représente un grand symbole d’espoir et de rétablissement », affirme Francine Turcotte, paire aidante au Centre de Rétablissement le Renfort et initiatrice de l’événement dans la région.

L’entrée est gratuite, mais les places sont limitées. Les détails de la programmation sont disponibles sur la page Facebook Tenir Tête.