Vieille de 135 ans, la maison Riverin, située au 353, rue Montcalm, à Chicoutimi, pourrait tomber sous le pic des démolisseurs.

Le statut patrimonial retiré à une maison de 135 ans

Une propriété vieille de 135 ans, située au 353, rue Montcalm, à Chicoutimi, pourrait bientôt tomber sous le pic des démolisseurs pour paver la voie à l’aménagement d’un stationnement.

L’ancienne maison Riverin, où un bureau de notaire a eu pignon sur rue pendant une quinzaine d’années, est désormais la propriété des Immeubles Perron.

Ce dossier a fait l’objet de discussions au comité consultatif d’urbanisme (CCU) de l’arrondissement de Chicoutimi en mai 2017, à la suite d’une demande formulée par la propriétaire de l’époque, Marie-Line Riverin. 

Elle souhaitait obtenir une autorisation pour la démolition de la résidence située dans un secteur protégé par un Plan d’implantation et d’intégration architecturale (PIIA). 

Un PIIA est un outil d’urbanisme qui peut être utilisé dans certains secteurs pour en protéger le caractère historique ou patrimonial, ou pour s’assurer de l’intégration harmonieuse des nouvelles constructions. 

Dissension

Des plans pour les futurs aménagements ont été déposés avec la demande, adoptée sur fond de dissension, alors que quatre membres du CCU se sont prononcés pour et que deux autres se sont abstenus de voter.

Chez les Immeubles Perron, on n’a pas souhaité commenter ce dossier ni statuer sur l’avenir de l’immeuble.

Riche en histoire

Jean-Guy Côté, le notaire qui a occupé les lieux pendant 15 ans, s’est opposé à la démolition projetée du bâtiment, l’an dernier, une maison qu’il estime être riche en histoire. 

Dans la foulée de la vente de la résidence, il a dû déménager ses pénates dans de nouveaux locaux. Au cours d’un bref entretien téléphonique, il a déploré la décision de Saguenay d’autoriser la démolition d’une autre résidence aux attributs patrimoniaux.