Louis Ouellet, maire de l'Ascension

Le site d'enfouissement de l'Ascension rouvert?

La saga entourant le site d'enfouissement technique de L'Ascension semble être de nouveau relancée. Le Comité de citoyens affirme que le conseil municipal et le maire Louis Ouellet ont donné leur aval à une réouverture temporaire du site d'enfouissement technique de L'Ascension, pourtant fermé depuis le 31 août 2014.
Le comité, qui s'est rencontré jeudi soir pour discuter de la situation, a remarqué que l'activité avait repris depuis un certain temps sur l'ancien site. Le groupe de citoyens a également appris qu'une quantité de lixiviat de 700 000 litres, qui est le produit du passage des eaux de pluie et du ruissellement à travers les déchets, était traitée à L'Ascension.
« Certains citoyens nous ont fait part de leurs inquiétudes par rapport à une circulation de camions-citernes qui transportent du lixiviat, a expliqué le porte-parole du Comité de citoyens de L'Ascension, Richard Harvey, ajoutant qu'il avait eu des discussions avec le maire Ouellet il y a deux jours. On a fait notre petite enquête et on a réussi à obtenir certains renseignements, mais on n'a pas eu toutes les informations. Monsieur le maire avait deux jours pour se virer de bord et nous renseigner et il ne l'a pas fait. On trouve que ça manque de transparence parce qu'on ne connaît aucun détail de l'entente qui a été conclue. Compte tenu de la saga qui s'en est suivie pendant 10 ans, on trouve que c'est un déficit démographique que d'avoir passé devant tout le monde pour autoriser la Régie des matières résiduelles à revenir traiter 700 000 litres de lixiviat. »
Le dossier du site d'enfouissement technique a effectivement fait couler beaucoup d'encre depuis 2005. À l'époque, le maire Louis Ouellet avait fait part de son mécontentement voulant que le site était situé trop près de la rivière Péribonka. La contamination des terres avoisinant le site d'enfouissement faisait entre autres partie des points conflictuels. Après plusieurs revendications des citoyens de la MRC de Lac-Saint-Jean-Est, le site a fini par fermer.
Ce qui inquiète particulièrement le Comité de citoyens de L'Ascension, c'est que les 700 000 litres de lixiviat transportés à L'Ascension proviennent du site d'enfouissement d'Hébertville, qui doit éventuellement recevoir toutes les matières résiduelles de la région.
«Hébertville va bientôt recevoir les matières résiduelles de Saguenay au complet, en plus de la MRC du Fjord, a prévenu Richard Harvey. Si le site d'Hébertville n'est pas en mesure d'assurer à 100 pour cent le traitement des déchets du Lac-Saint-Jean, imaginez-vous avec ceux d'une population trois ou quatre fois plus nombreuse. Ça va être tout un problème tantôt. On n'ose même pas imaginer le nombre de litres de lixiviat qui va déborder du site à Hébertville. Si le maire ne sait pas de quoi on parle, il va être obligé de le savoir.»
Au cours des prochaines semaines, le Comité de citoyens de L'Ascension espère avoir des réponses claires de la municipalité. Il souhaite avant tout que le site soit définitivement fermé et qu'aucune marche arrière ne soit possible.
«Il va falloir qu'il se passe quelque chose, ça ne peut rester comme ça et c'est très inquiétant», a martelé M. Harvey.
Le maire nie
Lors d'un court entretien avec Le Quotidien jeudi soir, le maire Louis Ouellet a nié avec véhémence les éléments qu'on lui rapportait. Selon lui, le site d'enfouissement est fermé depuis 2014 et aucune activité ne s'y tient. Il a assuré qu'aucun sac d'ordures n'y avait été déposé depuis sa fermeture.
«Le site d'enfouissement n'est pas ouvert, on n'y enfouit rien. Il n'y a pas d'enfouissement de déchets qui se fait à L'Ascension, ça vous va ?», a lancé le maire Ouellet.