Guy Simard (Via Capitale), Michel Thiffault (conseiller municipal), Sandra Levesque (directrice générale du Fonds de dotation Santé Jonquière), Jack D'Amico (propriétaire des Canadian Tire de Jonquière et de La Baie et président d'honneur), Mario Simard (député féféral de Jonquière), Sylvain Gaudreault (député provincial de Jonquière) et Patrice Vachon (Caisses Desjardins) étaient parmi les braves qui ont affrontés le froid pour observer l'arbre s'allumer.

Le sapin du Fonds de dotation s’illumine

Le traditionnel sapin de Noël du Fonds de dotation Santé Jonquière s’est illuminé pour la première fois vendredi soir, devant l’hôpital de Jonquière. Il s’agit de la 7e édition de la campagne Dons et lumières.

Guy Simard (Via Capitale), Michel Thiffault (conseiller municipal), Sandra Levesque (directrice générale du Fonds de dotation Santé Jonquière), Jack D’Amico (propriétaire des Canadian Tire de Jonquière et de La Baie et président d’honneur), Mario Simard (député fédéral de Jonquière), Sylvain Gaudreault (député provincial de Jonquière) et Patrice Vachon (Caisses Desjardins) étaient parmi les braves qui ont affronté le froid pour observer l’arbre s’allumer.

La campagne est en pleine croissance depuis quelques années. En 2017, 7 200 $ avait été amassé alors que le montant s’est élevé à 11 700 $ en 2018. Cette année, le montant a déjà atteint la somme de 7 288 $.

Pour faire un don, Mme Levesque invite les gens a visité le site internet de la fondation du Fonds de dotation Santé Jonquière ou de visiter les Canadian Tire de Jonquière et de La Baie. Les lumières sont en vente au coût de 2 $, de 5 $ pour trois lumières ou 20 $ pour 15 lumières.

Seulement la petite partie de l'arbre sera visible dans les prochains jours en attendant que le montant fixé soit atteint.

Ce qu’ils ont dit

Michel Thiffault : « On a une population vieillissante. On a besoin des appareils de l’hôpital et on est chanceux d’avoir un hôpital en plein centre-ville de Jonquière. Merci à tous les bénévoles. »

Sylvain Gaudreault : « Il fait froid, mais il fait chaud dans nos cœurs quand on pense au Fonds de dotation. Nous appuyons des soins de santé qui ont deux critères. Des soins de qualité et de proximité. L’outil qu’on s’est donné pour assurer ces soins, c’est le Fonds de dotation. »

Mario Simard : « Je pense que le Fonds de dotation m’en veut. Ça fait deux fois qu’ils m’invitent. L’autre fois c’était pour amasser des fonds et il pleuvait. Cette fois, il fait froid. Je crois qu’ils veulent que j’utilise les soins de qualité, a-t-il lancé à la blague. C’est un plaisir d’être là. Merci de ce que vous faites. C’est essentiel. »