Le Quotidien
Plusieurs travailleurs d’organismes oeuvrant auprès des personnes handicapées s’étaient déplacés à la séance du conseil.
Plusieurs travailleurs d’organismes oeuvrant auprès des personnes handicapées s’étaient déplacés à la séance du conseil.

Le salaire, l’un des problèmes du transport adapté de la STS

Patricia Rainville
Patricia Rainville
Le Quotidien
Le dossier du transport adapté de la Société de transport du Saguenay (STS) a monopolisé les échanges de la séance du conseil d’administration, lundi en fin d’après-midi, à Chicoutimi. Plusieurs travailleurs d’organismes œuvrant auprès des personnes handicapées, de même que des parents d’usagers du service, se sont présentés devant les membres du C.A. pour les questionner, mais aussi pour les sermonner. Le directeur général de la STS, Jean-Luc Roberge, a admis avoir « frappé un mur » dans ce dossier et la question du salaire des chauffeurs est revenue sur le tapis à plus d’une reprise. Selon plusieurs, les chauffeurs du service adapté sont « sous-payés ».