Avec 20 000 hectares de culture biologique, la région occupe maintenant le premier rang en termes de superficie cultivée.

Le Saguenay–Lac-Saint-Jean champion du bio

Le Saguenay–Lac-Saint-Jean occupe désormais le 1er rang des régions pour les superficies sous régie biologique. Avec plus de 20 000 hectares de culture bio, les territoires jeannois et saguenéens peuvent se targuer de faire figure de proue dans ce type d’agriculture, se réjouit la Coopérative de solidarité NORD-Bio, qui tenait son colloque biennal, mardi, à Saint-Bruno.

C’est sans surprise les Bleuets qui permettent à la région de se démarquer, admet Réjean Côté, président de la coopérative, dont l’une des missions est de faire la promotion de l’agriculture biologique.

« Des bleuetières ont fait la transition au biologique, dans les dernières années, ce qui augmente nos superficies. Les producteurs ont opté pour le biologique parce que le prix est plus intéressant pour ce type de produit, mais également pour les autres, dont les grandes cultures. Le bio amène une valeur ajoutée », rappelle M. Côté.

Colloque

Un peu plus de 60 producteurs de culture biologique ont participé au colloque de la Coopérative de solidarité NORD-Bio. Divers experts ont présenté leurs recherches pour permettre aux agriculteurs d’améliorer leurs pratiques.

« Cette année, on a misé sur la santé des sols dans nos conférences. En fait, c’est notre première préoccupation. C’est l’enjeu numéro un, car contrairement à la culture traditionnelle, où on crée un désert et on met des intrants, nous, c’est le sol qui est garant tout », pointe M. Côté, également propriétaire de la ferme Merci la Terre de Métabetchouan-Lac-à-la-Croix.

190 producteurs certifiés

Le Saguenay–Lac-Saint-Jean compte un peu plus de 190 producteurs certifiés biologiques. La Coopérative NORD-Bio espère d’ailleurs recruter plus de membres au cours des prochains mois.

L’organisation, qui représente les intérêts de cette industrie, possède une quarantaine de membres. « Nous sommes passés d’une vingtaine à une quarantaine de membres et on veut atteindre les 50 à notre prochaine assemblée. Notre mission, notamment, est de valoriser et de faire la promotion de l’agriculture biologique. Cette valorisation se réalise partiellement par la gestion de notre écomarché qui, cette année, affiche des ventes de 200 000 $ », précise Réjean Côté.


« Des bleuetières ont fait la transition au biologique, dans les dernières années, ce qui augmente nos superficies. Les producteurs ont opté pour le biologique parce que le prix est plus intéressant. »
Réjean Côté

La boutique en ligne permet aux consommateurs de commander une diversité de produits régionaux biologiques, même au-delà de la saison estivale. Chaque semaine, les gens peuvent recueillir leurs produits à Alma, à Chicoutimi ou à Jonquière.

Près d’une soixantaine de personnes ont participé, mardi, à Saint-Bruno, au colloque organisé par la Coopérative NORD-Bio.