Un avertissement de smog a été émis par Environnement Canada, dimanche en avant-midi, pour la région. Le chauffage au bois, plus important en raison du temps glacial connu en fin de semaine, entraînait une détérioration de la qualité de l’air jusqu’à lundi matin.

Le Saguenay-Lac-Saint-Jean sous un avertissement de smog

Le Saguenay-Lac-Saint-Jean est sous un avertissement de smog jusqu’à lundi matin. Le chauffage au bois, plus important en raison du temps glacial connu en fin de semaine, a entraîné une détérioration de la qualité de l’air.

Les concentrations de polluants devaient atteindre leur plus haut niveau dimanche soir et devaient persister jusqu’à lundi matin, a indiqué Environnement Canada, dans un avis émis dimanche en fin d’avant-midi.

Environnement Canada recommande dans une telle situation d’éviter toute activité physique intense à l’extérieur, jusqu’à la levée de l’avertissement de smog.

Le smog affecte particulièrement les enfants asthmatiques et les personnes atteintes de maladies respiratoires.

Conseils

Au Québec, la principale source de smog l’hiver provient du chauffage au bois, qui génère un nombre important de particules fines.

« Chacun peut améliorer la qualité de l’air en posant des gestes simples comme limiter l’utilisation des foyers et des poêles à bois, privilégier le transport collectif, et, s’il faut utiliser la voiture, réduire sa vitesse et éviter de laisser tourner le moteur au ralenti », conseille Environnement Canada.

Froid extrême

Le Lac-Saint-Jean se trouvait d’ailleurs toujours sous un avertissement de froid extrême, jusqu’à lundi matin. Un refroidissement éolien frôlant les -40 était attendu dans la nuit de dimanche à lundi, de même que lundi matin. L’avertissement pour le Saguenay avait pour sa part été levé. Au matin, le mercure est descendu jusqu’à -32 degrés Celsius, selon les données enregistrées à la station météorologique de Bagotville, a indiqué le météorologue Jean Brassard, d’Environnement Canada.

La tempête de vendredi et samedi a d’ailleurs fait tomber une vingtaine de centimètres sur le Saguenay et cinq au Lac-Saint-Jean, ce qui demeure bien moins que les quelque 30 centimètres reçus à Québec ou la quarantaine tombée à Montréal.

Au Québec, la principale source de smog l’hiver provient du chauffage au bois.