Le Quotidien
Le Saguenay-Lac-Saint-Jean réussit à conserver 82,6 % de sa relève en soins infirmiers, cinq ans après la fin de leur formation. À Laval, ce taux diminue a 66 %, ce qui signifie que le tiers des jeunes infirmiers et infirmières changent de carrière dans les cinq premières années suivant l’obtention de leur diplôme.
Le Saguenay-Lac-Saint-Jean réussit à conserver 82,6 % de sa relève en soins infirmiers, cinq ans après la fin de leur formation. À Laval, ce taux diminue a 66 %, ce qui signifie que le tiers des jeunes infirmiers et infirmières changent de carrière dans les cinq premières années suivant l’obtention de leur diplôme.

Le Saguenay-Lac-Saint-Jean affiche le meilleur taux de rétention de la relève en soins infirmiers

Laura Lévesque
Laura Lévesque
Le Quotidien
La pénurie d’infirmières commence à se faire ressentir aux quatre coins du Québec. Le Saguenay-Lac-Saint-Jean part toutefois avec une longueur d'avance, en affichant le meilleur taux de rétention de sa relève en soins infirmiers. Et la région demeure l’un des territoires qui bénéficient le plus d’infirmières par 1000 habitants, avec 8,43, soit une de plus que la moyenne provinciale.