Le directeur de la Santé publique du Saguenay-Lac-Saint-Jean, Donald Aubin.
Le directeur de la Santé publique du Saguenay-Lac-Saint-Jean, Donald Aubin.

Le SagLac toujours en jaune... mais pour combien de temps ?

Katherine Boulianne
Katherine Boulianne
Le Quotidien
Malgré un bond de 20 cas enregistrés en ce début de semaine, la direction régionale de la Santé publique a assuré dans son point de presse tenu lundi que la situation était toujours sous contrôle au Saguenay-Lac-Saint-Jean. L’équilibre reste toutefois fragile pour éviter que la région ne passe en zone orange.

Avec un nombre de cas aussi élevé, ainsi que onze foyers d’éclosion répartis sur le territoire, la Santé publique constate que la transmission est bien présente dans la communauté. Des 20 cas annoncés lundi, une quinzaine d’entre eux sont d’ailleurs directement liés à un cas déjà connu et se trouvaient en isolement préventif au moment de recevoir un résultat de test positif.

Cette façon de faire démontre une rapidité d’intervention au niveau des enquêtes épidémiologiques qui rassure le directeur de la Santé publique régionale, le Dr Donald Aubin. «C’est ce qui nous permet d’éviter trop de propagations, c’est parce que les enquêtes et les suivis se font bien.»

Mais est-ce que ce sera suffisant pour éviter que le Saguenay-Lac-Saint-Jean ne tombe en zone orange? «Il y a une crainte qui est réelle, parce qu’on voit qu’il y a une poursuite au niveau de la hausse. Mais nous pouvons voir ça aussi sur une période un peu plus longue, parce que les décisions sont prises sur plusieurs jours, et selon plusieurs critères, comme la vitesse d’intervention. Nous avons eu 20 cas aujourd’hui (lundi), mais une journée beaucoup plus basse hier. Pour l’instant, c’est sûr que la situation est encore sous contrôle et on reste dans une position de jaune. Mais si la hausse se poursuit, c’est certain que l’on va se retrouver en orange», a détaillé le Dr Donald Aubin lors du point de presse.


« C’est ce qui nous permet d’éviter trop de propagations, c’est parce que les enquêtes et les suivis se font bien. »
Dr Donald Aubin

La Santé publique espère d’ailleurs que la population augmente son niveau de vigilance. Pour ce faire, à partir de maintenant, celle-ci affichera le lieu des sites d’éclosion actuels sur le site Web du CIUSSS. Non pas pour que les citoyens évitent complètement ces endroits, mais plutôt pour qu’ils s’assurent de bien respecter les mesures sanitaires lorsqu’ils les fréquentent.

La circulation interrégionale inquiète

Le risque de voir la situation s’aggraver avec les semaines de lecture à venir dans les différents établissements scolaires, ainsi que l’Action de grâce qui approche, préoccupe aussi le Dr Aubin. Selon les données de la Santé publique, un bon nombre de contaminations au virus se produit à l’extérieur du Saguenay-Lac-Saint-Jean, ce qui fait craindre le pire suite aux nombreux mouvements potentiels entre les régions lors du long congé. «Il y a une préoccupation là qui est majeure. Nous voyons venir cette période et nous sommes conscients que ces mouvements peuvent avoir des effets», a-t-il ajouté.

Rien n’est exclu quant aux différentes options afin de freiner cette propagation entre les régions. Outre l’option de fermer totalement les accès routiers aux automobilistes, différentes mesures peuvent être mises en place. Donald Aubin précise qu’une décision devra être prise très rapidement à ce sujet.

La situation en CHSLD sous contrôle

La Santé publique se veut toutefois rassurante quant aux résidences pour personnes âgées qui ont été touchées récemment. Même si une éclosion est toujours active au CHSLD Isidore-Gauthier, après qu’un résident ainsi qu’un employé aient été testés positifs, Donald Aubin assure que tout est mis en oeuvre pour éviter qu’une propagation majeure ne survienne.

«Tous les gens susceptibles d’avoir été en contact ont été testés. Notre capacité de tests est nettement meilleure qu’au printemps. Les équipes se sont mises au travail immédiatement dès qu’elles ont appris qu’il y avait un cas dans ce milieu et le niveau a été relevé très rapidement.»