Audrey Dufour, l'organisatrice du Saggeek, bien entourée par deux personnages de l'univers Star Wars.

Le Saggeek en pleine effervescence

Pour ce deuxième jour du Saggeek, les activités battent leur plein et ravissent les passionnés de la culture geek. Jeux vidéo, jeux de rôle, cosplay, conférences et collections d’objets; tout y est.

L’organisatrice de l’évènement, Audrey Dufour, est confiante quant au succès de cette 4e édition, car elle remarque un engouement grandissant. «On pense doubler le nombre de visiteurs par rapport à l’édition précédente», assure-t-elle. L’événement de la journée sera la Mascarade, à 17h, où de nombreux participants vont concourir pour définir qui a le meilleur costume et qui interprète le mieux son rôle. «Notre but va être de juger les costumes en fonction de plusieurs critères comme la qualité des peintures, des tissus, des coutures. À cela va s’ajouter l’incarnation du personnage avec sons et lumières. Les participants auront 1min30 pour nous convaincre». À 11h, les couloirs du Montagnais grouillait déjà de personnages en tout genre.

Le côté obscur vous montrera la voie.

Combats médiévaux

Les automobilistes qui traversent le boulevard Talbot à hauteur du Montagnais, peuvent apercevoir des combats médiévaux. Aucun anachronisme ici; c’est une des activités du Saggeek organisée par la guilde du conte oublié, Laestrom, dont le but est de promouvoir les jeux immersifs. «On organise des combats avec des armes en mousse dans un cadre sécurisé, car cela reste un combat. Celui qui se fait toucher mortellement doit accepter sa défaite, c’est un gentlemen agreement », affirme Patrick Tremblay, coordonateur du Laestrom. Participant du Saggeek depuis la première édition, le Laestrom encourage l’organisation de jeux de rôle au Saguenay-Lac-Sain-Jean. «Pourquoi jouer à un jeu vidéo quand on peut jouer en vrai, et pourquoi se faire conter une histoire quand on peut y devenir un des héros?», se questionne la guilde sur sa page Facebook

Démonstration de combats médiévaux par la guilde du conte oublié.
Démonstration de combats médiévaux par la guilde du conte oublié.

Des activités pour tous

La salle dédiée au jeu vidéo peut séduire tous les types de joueurs puisqu’elle regroupe toute l’évolution de ce domaine. Se trouvent dans cette salle des classiques comme les bornes d’arcade avec l’indémodable Pac-Man, des jeux interactifs comme Just Dance ou Guitar hero et des jeux indépendants en libre service.

La légendaire borne d'arcade à l'éffigie d'Asteroids.
Les bornes d'arcade attirent petits et grands.
Une partie de Just Dance entre une princesse et Deadpool.

Le tournoi Super Smash Bros en double était en cours. L’équipe gagnante se partagera au moins 200$ et un trophée des créations STG, tandis que le gagnant du tournoi en simple (13h) gagnera au moins 150$ et un trophée. «Les prix diffèrent selon le nombre de participants», explique le gérant de la salle, Frédérick Desbiens.

Le tournoi de Super Smash Bros en double en cours.

À noter, la présence de la firme SPK de Chicoutimi, ce centre d’amusement venu au Saggeek avec une machine d’expérience en réalité virtuelle. «Nous sommes déjà dans l’amusement avec du karting, du paintball et du lasertag, mais on a choisi de prendre le virage virtuel. Cette machine vous fait vivre la descente d’un labyrinthe avec une réalité surprenante puisque tout est connecté, la plateforme bouge en fonction de ce que vous voyez», explique le représentant de SPK, Carl Blackburn.

La machine de réalité virtuelle 6D de plus de 10 000$.

La salle marchande

Cette salle regroupe de nombreux ateliers vous permettant de rencontrer des artisans et des commerçants de la culture geek. Peluches, goodies, figurines, costumes et accessoires par centaines sont disponibles.

Attention aux phobiques d'animaux exotiques.

Arkamenon, vainqueur du tournoi Hearthstone

La 3e édition du tournoi Hearthstone, qui s’est déroulée pendant le Saggeek vendredi soir, a sacré Arkamenon (Benjamin Tremblay) comme grand gagnant. Pendant le tournoi, il a été invaincu. 

Janusz Jaworski, un des participants, et Félix Beaudouin-Duval, l'organisateur du tournoi.

Il remporte le premier prix de 80$ et un trophée des créations STG tandis que son adversaire défait en finale Quelconque (Jean-Philippe Savoie) a reçu 40$. Cet événement a été organisé par le Sagnaros, une communauté Hearthstone regroupant des joueurs locaux tous les vendredis soirs à la bibliothèque de Jonquière ou au Studio Black zombie à Chicoutimi.

Les participants sont concentrés.