Des milliers de personnes assistent aux spectacles présentés dans le cadre d’événements, à Saguenay, dont le populaire Festival international des Rythmes du Monde. Mais le prochain festival qui se tiendra ne devra pas compter plus de 250 personnes.
Des milliers de personnes assistent aux spectacles présentés dans le cadre d’événements, à Saguenay, dont le populaire Festival international des Rythmes du Monde. Mais le prochain festival qui se tiendra ne devra pas compter plus de 250 personnes.

Le retour des festivals accueilli tièdement au Saguenay–Lac-Jean

Laura Lévesque
Laura Lévesque
Le Quotidien
Québec autorise maintenant la tenue d’événements et de festivals de 250 personnes. Une bonne nouvelle pour le milieu artistique, sportif et les artisans de l’événementiel.

Mais avec un si petit nombre de participants, les promoteurs ne s’attendent pas à regarnir leurs coffres.

« C’est une bonne et une mauvaise nouvelle. Au moins, avec cette autorisation, il y a moyen de faire quelque chose. Mais on est au début du mois d’août. Il faut être ‘‘crinqué’’ pour faire quelque chose. C’est difficile à cette date, et ce, sans compter toutes les normes sanitaires à faire respecter », pointe Robert Hakim, producteur bien connu au Saguenay-Lac-Saint-Jean.

Ce dernier laisse toutefois entendre qu’il pourrait organiser un festival, à plus petite échelle, avant la fin de l’été.

« Oui, on peut faire des choses, mais ce ne sont pas des événements lucratifs. On a tellement le goût de sortir et de se changer les idées, à quelque part, il ne se passe tellement rien. Un événement pourrait nous faire travailler et surtout divertir la population. Ce n’est donc pas impossible qu’on prépare quelque chose dans quelques semaines, mais il faudra attendre de voir à quel point les autorités municipales sont prêtes à appuyer un événement », répond M. Hakim, en faisant référence notamment au coût de location des espaces publics, dont la Zone portuaire de Saguenay.

Au Lac-Saint-Jean, l’équipe de Festivalma ne compte pas organiser d’événements de 250 personnes. L’équipe jeannoise poursuit plutôt ses spectacles déambulatoires «Reste chez vous, on arrive!» dans les quartiers de la ville. « On garde le cap avec cette formule. Les gens apprécient l’idée. Il nous reste encore trois quartiers à visiter », précise Janie Maltais, de Festivalma.