Une journée portes ouvertes se tenait au Centre de rétablissement Le Renfort jeudi dernier.

Le Renfort: augmentation de la clientèle de 30 %

Le Centre de rétablissement Le Renfort, qui offre des services de soutien aux personnes ayant des problématiques de santé mentale, a connu une augmentation de sa clientèle de 30 % au cours de la dernière année. Dans le cadre de son 30e anniversaire, l’organisme tenait une journée portes ouvertes jeudi dernier où 50 personnes ont pu visiter les locaux et en apprendre davantage sur les services offerts à la population.

Centre de jour, hébergement d’urgence ou de longue durée, soutien au logement, intégration au travail, soutien à la famille, soutien aux aidants naturels, groupes d’entraide et d’autogestion des soins, la liste de services offerts par le Centre de rétablissement le Renfort est longue, mais encore méconnue d’une partie de la population.

« Notre organisme a travaillé fort pour renforcer les liens entre les partenaires et la collectivité afin de favoriser un meilleur accès à nos services, a soutenu Michel Larouche, président du Renfort. Les résultats parlent, puisque nous avons connu cette année une augmentation de 30 % du nombre de personnes qui ont reçu des services, soit 136 personnes de plus que l’an passé pour un total de 581. »

Lili Simard, directrice générale du Renfort, est entourée de Vincent Lambert (à gauche) et de Michel Larouche.

Cette augmentation est en grande partie due à une entente faite avec le Centre intégré universitaire de santé et de services sociaux (CIUSS), pour que l’hôpital recommande automatiquement les personnes atteintes de maladies mentales au Renfort. « Les professionnels nous référaient parfois dans le passé, mais c’est maintenant systématique », explique Michel Larouche.

L’implantation de groupes d’autogestion des soins n’est pas étrangère à la croissance de la clientèle, qui ne cesse d’augmenter depuis 2014, renchérit Lili Simard, directrice générale du Renfort. « Depuis quatre ans, on forme des groupes pour aider les gens qui souffrent d’anxiété, de dépression ou de troubles bipolaires pendant 10 semaines », dit-elle, en ajoutant que le service de support aux proches aidants connaît une ascension spectaculaire.

Vincent Lambert souffrait justement de trouble bipolaire lorsqu’il a fait appel aux services du Renfort, il y a quelques années. « J’ai reçu un encadrement, une écoute et un soutien personnalisé lors de mon rétablissement », explique l’homme qui a résidé au Renfort pendant 10 mois, avant de se trouver un emploi et un appartement grâce aux services du centre. Depuis cinq ans, Vincent est devenu administrateur au Renfort pour aider d’autres personnes à se prendre en main, comme il l’a fait, offrant un point de vue de l’utilisateur pour développer de nouveaux services ou de nouvelles manières de rejoindre les personnes souffrant de problèmes de santé mentale.

« Même si nous sommes basés à Alma, nous nous déplaçons dans les 14 municipalités du territoire pour offrir des services aux personnes ayant des problèmes de santé mentale et à leur entourage », a ajouté Lili Simard, qui offre de services aux 18 ans et plus.

Pour faire connaître ses locaux et services aux utilisateurs potentiels, le Centre de rétablissement le Renfort a tenu une journée portes ouvertes, jeudi dernier, permettant à 50 personnes de découvrir l’organisme qui compte désormais 18 employés.