Le Quotidien se tourne vers l’avenir

Myriam Arsenault
Myriam Arsenault
Initiative de journalisme local - Le Quotidien
Un vent de soulagement a soufflé sur Le Quotidien, lundi soir. Différentes personnes impliquées dans le projet ont réagi au jugement rendu par la Cour supérieure.

Louis Tremblay, président du CA de la CN2i et de la coop du Quotidien

« Aujourd’hui nous avons eu la décision du juge, qui a accepté notre plan d’arrangement avec les créanciers. C’est une autre étape importante qu’on franchit dans ce projet-là qui va nous permettre, au cours des prochaines semaines, de mettre en place les coopératives. »

« Depuis presque un mois, les gens qui sont derrière le projet de coopérative, on n’a pas voulu répliquer ou partir en guerre avec les retraités par rapport à ce qu’ils voudraient avoir. Mais, il faut quand même dire aux gens, aujourd’hui, que ce n’est pas notre faute ce qui se passe avec les retraités et ce n’est pas aux coopératives de corriger un problème de 75 M$. Nous ne sommes pas capables de faire ça. Ça demeure la responsabilité de Power Corporation et de la famille Desmarais. »

Denis Bouchard, directeur général du Quotidien

« C’est vraiment une bonne nouvelle pour l’information régionale et toutes les vertus qu’on peut y attribuer, comme la transparence, la démocratie et le fait que ce soit un vecteur de progrès. Cette décision nous donne de grandes responsabilités. Nous allons continuer avec l’argent et la confiance du public et celle des annonceurs, donc c’est une belle opportunité. Il faut être particulièrement content pour le Saguenay-Lac-Saint-Jean, qui peut encore faire route avec son Quotidien. »

« Il faut avoir une pensée pour les retraités. Seulement à l’intérieur de la boîte ici, il y a 7 ou 8 employés actifs qui sont considérés comme des retraités selon le régime et ils en sont les grands perdants. C’est un projet pour la survie du journal, ce n’est pas un projet contre personne. »

Julien Renaud, président intérimaire du syndicat des communications du Quotidien

« C’est une excellente nouvelle qui nous donne un gros soupir de soulagement. Ça fait maintenant 126 jours qu’on a reçu l’annonce sur les finances de Groupe Capitale Médias et depuis ce temps, on a eu bien des hauts et des bas. Des tuiles nous sont tombées sur la tête et nous avons eu aussi beaucoup de surprises. Avoir cette décision, juste avant Noël, va tous nous permettre de respirer un peu. On peut enfin se mettre à travailler, on attendait ce feu vert et on est tous très motivés. On veut profiter de ce nouveau départ le plus rapidement possible. Un énorme merci à tous les donateurs pour la solidarité exprimée et l’attachement au journal. »

Josée Néron, mairesse de Saguenay

« C’est une excellente nouvelle, c’est une quarantaine d’emplois directs qu’on vient de sauver, ici à Saguenay. Rappelons que le conseil de Ville de Saguenay a d’emblée donné son appui au projet, avec une contribution de 100 000 $. Nous sommes fiers d’avoir été parmi les premiers à appuyer ce projet. On est conscient de l’importance d’avoir un journal comme Le Quotidien pour informer la population et maintenant il pourra continuer à écrire notre histoire régionale. »

« C’est sûr que c’est triste de voir que les retraités et les employés actuels vont voir leur régime de retraite être amputé. Mais le juge a voulu s’assurer de donner des chances, pour sauver les journaux, alors on respecte sa décision. »