Le directeur général et rédacteur en chef du <em>Quotidien</em> et du <em>Progrès</em>, Denis Bouchard, Andréanne Simard, directrice principale opérations et finances, et Catherine Morency, directrice principale des ventes et du marketing, entourent Charles-Antoine Gagnon, président du Groupe D Resto, propriétaire des nouveaux locaux du journal.
Le directeur général et rédacteur en chef du <em>Quotidien</em> et du <em>Progrès</em>, Denis Bouchard, Andréanne Simard, directrice principale opérations et finances, et Catherine Morency, directrice principale des ventes et du marketing, entourent Charles-Antoine Gagnon, président du Groupe D Resto, propriétaire des nouveaux locaux du journal.

Le Quotidien déménage au centre-ville de Chicoutimi

Une page d’histoire de l’information régionale se tournera, le 1er juin prochain, quand Le Quotidien et Le Progrès quitteront la bâtisse du 1051, boulevard Talbot, après 40 ans d’occupation. Les nouveaux locaux seront dorénavant situés au centre-ville de Chicoutimi, au 455, rue de l’Hôtel-Dieu.

Plusieurs endroits ont été visités, au cours des derniers mois, mais la direction du Quotidien s’est finalement entendue avec Charles-Antoine Gagnon, président du Groupe D Resto, qui possède un important parc immobilier au Saguenay–Lac-Saint-Jean. Il est notamment propriétaire de 25 restaurants au Québec, dont plusieurs dans la région, soit les Mikes, Starbucks, Entre-Côte Riverin, Scores et La Belle et La Boeuf. Plus précisément, les nouveaux locaux du Quotidien seront situés dans l’ancien bar La P’tite Grenouille de Chicoutimi.

Le directeur général et rédacteur en chef du Quotidien et du Progrès, Denis Bouchard, se réjouit du déménagement vers le centre-ville, près de plusieurs centres décisionnels, comme l’hôtel de ville de Saguenay et le Palais de justice de Chicoutimi, à proximité de la vie culturelle et des festivals, et aussi des boulevards du Saguenay, Talbot et Saint-Paul pour les déplacements vers La Baie et Jonquière notamment. Les bureaux seront également accessibles pour les clients et les lecteurs.

« Ici, c’était trop grand pour nos journaux, surtout depuis qu’on n’a plus les presses. C’est en quelque sorte un retour aux sources parce que dans le passé, Le Quotidien, Le Progrès et même Le Soleil étaient au centre-ville de Chicoutimi. On retourne là où il y a beaucoup de services, de professionnels et de commerces. Pour nos employés, ça crée un intérêt, une émulation. Et nous sommes heureux de participer avec ceux qui font des efforts de revitalisation et aussi d’accroître notre présence au centre-ville », a mentionné Denis Bouchard. 

L’espace disponible pour les employés atteindra plus ou moins 5000 pieds carrés, comparativement à 45 000 pieds carrés sur le boulevard Talbot. Les nouveaux locaux, à aire ouverte, rassembleront la direction, les journalistes, les photographes, les représentants publicitaires et les employés de l’administration et de la production. Comme l’espace sera plus petit, les employés seront invités à pratiquer le télétravail, ce qui est déjà le cas pour les quatre journalistes et le photographe qui oeuvrent au Lac-Saint-Jean. Les journalistes et les représentants, qui font plusieurs déplacements chaque jour, pourront avoir accès à une vingtaine d’espaces de stationnement réservés. 

Pour bien répondre à l’esprit coopératif, les coûts seront donc diminués, d’autant plus que l’ameublement actuel sera récupéré.

Denis Bouchard mentionne que des locaux ont aussi été visités sur le boulevard Talbot, mais en raison d’un règlement de zonage restrictif pour une entreprise de communication comme Le Quotidien, il n’était pas possible d’y installer les nouveaux locaux, l’actuel emplacement bénéficiant d’un droit acquis. 

Promotion Saguenay a accompagné l’entreprise dans ses démarches, tout comme l’organisme Zone Talbot. 

Nouvelle vocation

Pour le président du Groupe D Resto, Charles-Antoine Gagnon, il s’agit d’un changement de vocation accueilli favorablement. 

« Nous avons pris la décision, au cours des dernières années, de faire un réalignement avec cette bâtisse-là. Quand on a eu l’occasion de travailler avec Le Quotidien, c’était naturel pour nous. Les nouveaux bureaux et travailleurs vont amener un certain dynamisme. Ça cadre parfaitement avec la direction que l’on voulait prendre », a souligné M. Gagnon.

D’ici le 1er juin, des travaux de démolition auront lieu dans le bâtiment qui a accueilli plusieurs bars, au cours des dernières années. Ensuite, Le Quotidien fera les travaux nécessaires à l’intérieur en collaboration avec l’architecte Roger Fradette, de la firme Ardoises Architecture.

« Le nouveau look extérieur sera plus actuel pour les prochaines années », a précisé M. Gagnon, qui a signé un bail de 10 ans avec Le Quotidien. 

Les nouveaux locaux du <em>Quotidien </em>seront situés au 455 rue de l’Hôtel-Dieu, dans l’ancien bar La P’tite Grenouille de Chicoutimi.