Arvida présente un exploit technique remarquable en raison de la construction en 135 jours des 270 premières maisons.

Le quartier Sainte-Thérèse bientôt sacré patrimonial

Le ministre de la Culture et des Communications, Luc Fortin, a signé la recommandation visant à ce que soit déclaré patrimonial le quartier Sainte-Thérèse à Arvida. « La déclaration officielle est une formalité, maintenant que le ministre a recommandé le site », affirme le député de Jonquière, Sylvain Gaudreault.
À ce jour, il n'existe que douze sites patrimoniaux déclarés par le gouvernement du Québec. Arvida sera le 13e, au terme d'une consultation publique qui aura lieu à l'automne.
« La déclaration d'un site patrimonial constitue une mesure exceptionnelle de protection légale », peut-on lire dans un communiqué émis par le gouvernement. D'ailleurs, même si la déclaration n'est pas encore officielle, les mesures de protection de la Loi sur le patrimoine culturel s'appliqueront à partir du 12 juillet 2017.
Le conseiller municipal du secteur, Carl Dufour, explique que certains élus riaient littéralement de lui lorsqu'il vantait la valeur patrimoniale d'Arvida, il y a quelques années.
« Au début, certains trouvaient cela ridicule. On est habitués au site parce que l'on vit dedans, donc on s'aperçoit moins de sa valeur. Aujourd'hui, il faut constater que pour la région, c'est important ce que l'on vit là. On ne peut pas toujours vivre du bois et de l'aluminium. Arvida, c'est un produit d'appel touristique. Il nous reste maintenant à se mettre beau pour recevoir la visite ! »
C'est d'ailleurs lorsque Carl Dufour et Sylvain Gaudreault ont convaincu le ministre Fortin de se rendre à Arvida pour visiter le site qu'ils estiment avoir « gagné leur pari ».
« Lorsque le ministre est venu, à partir de ce moment, il a vu la pertinence, explique Sylvain Gaudreault. Avant, c'était théorique. Là, il a eu le déclic. »
Unesco
La candidature d'Arvida a été envoyée à Parcs Canada dans le but d'être sur la liste indicative du Canada pour l'UNESCO. La réponse est attendue en décembre.
« Ça fait longtemps qu'on attendait après cela (la désignation). Je dis aux citoyens qu'il ne faut pas avoir peur. Il faut être fiers. Ça ne rendra pas les choses plus compliquées côté rénovations, soutient le conseiller municipal du secteur, Carl Dufour. Ce sera la même chose que c'est actuellement avec les normes municipales. Et des subventions alléchantes continueront d'être en vigueur. »
En 2011, Arvida a reçu le prix Thomas-Baillargé remis par l'Ordre des architectes du Québec. L'année suivante, le secteur recevait le prix Prince-de-Galles, qui souligne le leadership en matière de patrimoine. Plus tôt cette année, le quartier Sainte-Thérèse a obtenu la désignation de Lieu historique national du Canada.
« La reconnaissance du gouvernement du Québec est celle qui nous manquait avant l'UNESCO, explique le conseiller municipal. Nous avons un dossier super crédible scientifiquement. Il n'existe pas d'autre milieu industriel planifié ainsi en Amérique du Nord. L'importance d'Arvida est là. »
Un exploit technique
L'intérêt patrimonial d'Arvida repose sur différents critères. Arvida présente un exploit technique remarquable en raison de la construction en 135 jours des 270 premières maisons.
Également, Arvida représentait le plus important lieu de production d'aluminium au monde entre la Seconde Guerre mondiale et la décennie 70. Dans son communiqué, le ministère mentionne aussi qu'Arvida « constitue un exemple particulièrement achevé et avant-gardiste de ville mono-industrielle planifiée ».
Sites déclarés par Québec
Voici la liste des douze sites patrimoniaux déclarés par le gouvernement du Québec :
- Vieux-Québec 
- Montréal
- Mont-Royal 
- Beauport 
- Charlesbourg 
- Île-d'Orléans 
- La Prairie 
- Percé 
- Sillery 
- Trois-Rivières 
- Bois-de-Saraguay 
- Archipel-de-Mingan