Le PTP inquiète Trudel

Karine Trudel demande au gouvernement libéral de passer à l’action maintenant afin de «limiter les dégâts» liés au Partenariat transpacifique (PTP).

La députée de Jonquière a questionné le gouvernement à la Chambre des communes jeudi afin d’obtenir des réponses sur les compensations pour les producteurs laitiers.

L’Australie a annoncé cette semaine avoir ratifié le PTP avec comme conséquence l’entrée en vigueur de l’entente dès le 30 décembre.

«Le PTP entrera en vigueur dans 59 jours et les producteurs laitiers ne savent toujours pas à quel genre de compensation ils auront droit. C’est incroyable! En signant le PTP, les libéraux ont ouvert une brèche de 3,25% dans notre système de gestion de l’offre. En plus des brèches dans l’accord avec l’Europe et l’AEUMC, on comprend nos producteurs d’être fâchés. Ils sont tannés de servir de monnaie d’échange. Est-ce que le gouvernement va finalement compenser nos producteurs pour toutes les pertes engendrées?», a questionné Karine Trudel.

Pour la députée, à moins de deux mois de l’entrée en vigueur, il existe un réel danger d’une improvisation de la part du gouvernement ou pire, qu’il n’y ait tout simplement pas de programme.

«Beaucoup de producteurs de la région et de la circonscription de Jonquière m’ont demandé de continuer à soulever cet enjeu important pour la région. Ils ont été abandonnés par un gouvernement libéral qui a signé et ratifié ce mauvais accord avec la complicité des conservateurs. Il ne reste que deux mois pour limiter les dégâts. Il doit passer à l’action maintenant. Notre souveraineté alimentaire en dépend pour nos générations à venir», estime-t-elle.