Jacques Fortin

Le promoteur retire sa demande pour un projet de pharmacie et de clinique

Après avoir dû mettre une croix sur son projet de tour à condos de 13 étages dans le quartier Notre-Dame, à Chicoutimi, le promoteur Robin Thibeault a maintenant retiré sa demande de modification de zonage qui devait lui permettre de construire une clinique et une pharmacie au coin de la rue Sydenham et du boulevard Talbot.
Le projet prévoyait que l'établissement de quatre étages se situerait non loin de l'ancienne église Notre-Dame-de-Grâce. La demande de modification de zonage visait à autoriser la vente de médicaments dans le secteur, entre autres. 
Il a annoncé lors d'une rencontre tenue avec le président de l'arrondissement de Chicoutimi, Jacques Fortin, et la conseillère du secteur, Josée Néron, qu'il retirait sa demande, chose qui a été faite officiellement mardi, lors de la séance du conseil d'arrondissement de 16 h
« Je ne sais pas quels sont ses projets pour la suite », a toutefois précisé Jacques Fortin, en entrevue.
Il n'a pas été possible de savoir si le projet était abandonné ou simplement modifié. M. Thibeault, de Gestion WE, n'a pas rendu l'appel logé par Le Quotidien.
Le projet de tour à condos, prévu à l'arrière de la clinique de pédiatrie du 475 boulevard Talbot, était tombé à l'eau en février après que les élus de l'arrondissement de Chicoutimi aient rejeté la demande de modification mineure du promoteur, à la suite de la mobilisation de citoyens du quartier.
Boulevard Sainte-Geneviève
Par ailleurs, la vitesse pourrait être appelée à passer de 90 km/h à 70 km/h dans un secteur du boulevard Sainte-Geneviève, situé entre Canton-Tremblay et le boulevard Martel.
La réouverture prochaine d'une carrière de pierres dans le secteur et l'ajout d'une deuxième sortie de camions amènent les élus à penser qu'il serait plus sécuritaire de diminuer la vitesse. Le conseiller Jean-Yves Provencher a demandé à ce que les élus rencontrent à ce sujet le ministère des Transports, puisque la route est sous sa juridiction.