Les premiers appels d’offres pour le projet de rénovation et d’agrandissement du Palais de justice de Roberval sont lancés.

Le projet de rénovation du Palais de justice de Roberval se concrétise

Un peu plus de 19 mois après l’annonce d’un investissement majeur de rénovation et d’agrandissement du Palais de justice de Roberval, les appels d’offres pour les premiers travaux sont officiellement lancés.

Le Quotidien a eu la confirmation, en exclusivité, que la Société québécoise des infrastructures, gestionnaire du projet, attendra, au cours des semaines à venir, les offres des sociétés qui souhaitent entreprendre les travaux avant la fin de l’été 2019.

Le projet de 66,2 millions de dollars prévoit la réfection du vieux Palais de justice de Roberval, afin d’améliorer l’offre de services du bâtiment et assurer sa mise aux normes.

«Notre gouvernement a été à l’écoute des besoins dans la planification de ce projet, afin de répondre aux préoccupations exprimées par le milieu juridique de la région. Avec ses espaces bonifiés, le nouveau palais de justice sera plus moderne, plus fonctionnel et plus sécuritaire. Il contribuera à améliorer significativement l’accessibilité à la justice pour tous les citoyens du Saguenay–Lac-Saint-Jean», a commenté la ministre de la Justice du Québec, Sonia Lebel, mercredi.

Certes, ce n’est pas demain matin que la machinerie imposante se trouvera sur le site de l’édifice du boulevard Saint-Joseph, à Roberval, pour entreprendre l’érection d’un nouveau bâtiment, mais déjà, les travaux pour l’électricité dans le stationnement et le changement de la clôture font partie des appels d’offres. D’autres processus de soumissions devraient être lancés au cours des jours à venir, confirmant que le projet se concrétisera.

Attente 

Il y a longtemps que les habitués du Palais de justice de Roberval attendent que soit modernisé le vieux bâtiment. L’annonce des travaux majeurs pour la rénovation et l’agrandissement du bâtiment a été faite en décembre 2017 par l’ancien premier ministre du Québec et député de Roberval, Philippe Couillard, et l’ex-ministre de la Justice Stéphanie Vallée.

Le nouveau gouvernement de François Legault poursuit le projet et prévoit que les travaux s’échelonneront sur une période de trois ans. Si les travaux débutent à l’été 2019, ils devraient être complétés à la fin de 2022.

Il a déjà été annoncé que les activités régulières du palais de justice se poursuivront durant les travaux, malgré les inconvénients que cela pourrait occasionner.

Les plans projettent de tripler l’espace actuel. L’ajout de nouvelle salle d’audience, d’une salle de conférence de règlement à l’amiable, d’une salle de témoignages et d’une salle d’autorisation judiciaire figure parmi les objectifs.

Pour y parvenir, les autorités achèteront des parcelles de terrain afin d’ériger un bâtiment sur trois étages.

Au total, le projet prévoit 11 salles pour les consultations entre les avocats et leurs clients, de même que pour les rencontres avec les victimes.

Il est aussi prévu que la sécurité des victimes, de la magistrature et des autres clientèles soit améliorée.

Les procureurs du Directeur des poursuites criminelles et pénales (DPCP) pourront aussi intégrer les locaux du palais, eux qui se trouvent actuellement à trois kilomètres de leur principal lieu de travail.

Les divers intervenants de la maison de la justice de Roberval attendent ces travaux de rénovation et d’agrandissement depuis plus de 30 ans.

Le Parti québécois en avait parlé en 2008, mais le projet n’avait pas été mis de l’avant.