Le vice-président Amériques d’Explorer Solutions, Normand Landry, le maire d’Alma, Marc Asselin, le maire de Roberval, Sabin Côté, et le représentant des Caisses Desjardins du Lac-Saint-Jean, Richard Villeneuve, ont dévoilé mercredi la coopérative de solidarité Air du Lac-Saint-Jean ainsi que la campagne de recrutement de membres qui en découlent.

Le projet de desserte aérienne entre le Lac et Montréal progresse

Le projet de desserte aérienne Alma-Roberval-Montréal franchit une étape supplémentaire. La coopérative Air du Lac-Saint-Jean est officiellement créée et une campagne de recrutement de membres a été lancée, mercredi, à Alma. Une somme initiale de 250 000 $ est nécessaire afin que les Jeannois puissent bénéficier de ce nouveau service de transport aérien régulier, et ce, aussi rapidement qu’en février 2020.

La coopérative de solidarité Air du Lac-Saint-Jean, qui est issue de la collaboration et de l’initiative des trois MRC du Lac-Saint-Jean, a été créée dans l’objectif d’offrir un transport aérien et d’autres services à prix compétitif. Une étude de faisabilité et un plan de démarrage ont déjà été réalisés au cours des dernières années.

« L’objectif, c’est de démocratiser le transport aérien. C’est le moyen de transport au Canada le plus surtaxé et qui est le moins accessible. C’est considéré comme un produit de luxe. On subventionne les routes, on a privatisé le ferroviaire qui est en décrépitude total. Quand on essaye de travailler sur le maritime, on se fait rappeler qu’il y a des bélugas dans le Saguenay et quand on arrive pour stimuler le transport aérien, on se fait surtaxer par une multitude d’entreprises en plus des oligopoles qui font en sorte que si les marchés ne sont pas payants, bien les gros transporteurs ne viennent pas en région », a exprimé le maire de Roberval, Sabin Côté.

L’équipe de recrutement de la coopérative rencontrera, au cours des prochaines semaines, les entreprises du territoire jeannois. Le projet comptera trois types de membres soit producteur, de soutien et utilisateur. Le montant de la cotisation variera entre 150 $ et 12 500 $. Le comité se donne jusqu’à la période des Fêtes pour recruter un maximum de membres et y aller d’une décision quant à la continuité du projet.

Le maire d’Alma, Marc Asselin, promet une offre qui répondra aux besoins régionaux. « Nous avons compris que le besoin est bien présent. Nous présentons un modèle adapté à notre réalité régionale. Une formule portée par la communauté pour les besoins de la communauté. C’est maintenant à vous de jouer. Le succès de cette démarche repose sur l’engagement de tous les acteurs du milieu et la mobilisation du territoire est essentielle à la pérennité de la coop », a-t-il mentionné lors de la conférence de presse qui se tenait à l’aéroport d’Alma.

L’élu en a profité pour souligner l’importance de la clientèle touristique qui perd un temps crucial à se rendre dans la région. « Je pense que l’avenir au niveau des vols aériens régionaux passera par le tourisme d’aventure. Il s’agira pour nous de les inviter à participer aux activités que nous avons. Nous devons le faire ensemble », a-t-il évoqué.

Les intervenants ont souligné, à maintes reprises, le développement économique envisageable au Lac-Saint-Jean grâce à la mise sur pied d’un tel service.

La coopérative coordonnera les services aériens par le biais de la réservation de billets et le service à la clientèle. Elle ne sera pas propriétaire des avions et une réflexion est toujours en cours quant au choix du transporteur.

Le projet de desserte aérienne offrira un minimum de trois vols aller-retour par semaine qui seront réalisés par des avions pouvant accueillir neuf passagers. Les départs devraient se faire à 6 h 30 à Alma et à 7 h à Roberval afin de compléter le vol d’une durée de 50 minutes les conduisant à Montréal. Le retour au Lac-Saint-Jean est prévu entre 17 h et 19 h.

Les vols entre le Lac-Saint-Jean et Montréal permettront également le transport de courrier et de colis. La coopérative compte développer d’autres services connexes tels que des offres d’hébergement, de location de salles de conférence et de traiteur ainsi que des services de location de voitures, de taxis et de limousines.

Un site Internet au nom de la coopérative permet d’en dévoiler les détails en plus de permettre aux personnes intéressées d’obtenir des rencontres avec les recruteurs.

Par ailleurs, les Caisses Desjardins du Lac-Saint-Jean deviennent le premier membre de soutien de la coopérative de solidarité Air du Lac-Saint-Jean. « Pour nous, il est très clair que de soutenir cette coopérative est en lien et cohérence avec l’enjeu d’essor économique que nous avons adressé au cours des dernières années », a mentionné le représentant, Richard Villeneuve.