Le premier recteur de l’UQAC n’est plus

Laura Lévesque
Laura Lévesque
Le Quotidien
Le premier recteur de l’Université du Québec à Chicoutimi (UQAC), André Desgagné, est décédé à l’âge de 95 ans. Celui qui a donné de la « crédibilité » au jeune établissement d’enseignement supérieur, lors de sa fondation en 1969, a rendu son dernier souffle, le 6 octobre dernier, dans la région de Québec.

« C’était un type extrêmement gentil. Et c’est un homme, par sa simple présence, qui a donné son statut à la jeune université. Il faut se rappeler à ce moment, le contexte. Les gens se demandaient si l’université allait être une véritable université ou une institution de moins grande envergure », se rappelle Lucien Gendron, auteur de l’ouvrage L’UQAC : 50 ans d’histoire, Si je me souviens bien....

En effet, à l’époque, la région comptait peu de doctorants ou d’intellectuels. André Desgagné, originaire de l’extérieur du Saguenay-Lac-Saint-Jean, a déménagé ses pénates à Chicoutimi pour le poste de recteur. Il était diplômé en Philosophie et en Droit de l’Université Laval. Dans les années 50, il s’est envolé pour la France pour compléter son doctorat en droit public.

André Desgagné, premier recteur de l’UQAC.

« C’était un professeur à l’Université Laval avant d’arriver à Chicoutimi. Après sa carrière en tant que recteur, il a aussi occupé la présidence de l’Office des professions du Québec pendant 10 ans », pointe M. Gendron.

L’ancien recteur a aussi flirté avec la politique. Il a été candidat péquiste dans Dubuc, dans les années 70. Mais il n’a pas remporté ses élections. L’intellectuel n’avait pas développé « d’atomes crochus » avec les électeurs de ce secteur qui, à l’époque, était considéré comme un milieu majoritairement rural.