Le député de Jonquière, Sylvain Gaudreault, accompagné de ses collègues de Chicoutimi et de René-Lévesque, Mireille Jean et Martin Ouellet, ont rencontré une quinzaine d'entrepreneurs du Saguenay lundi matin.

Le PQ à la rencontre des PME

La lourdeur administrative, une trop grande place occupée par l'État et la centralisation des services et programmes figurent parmi les récriminations identifiées par le monde des affaires pour assurer l'avenir et la croissance des petites et moyennes entreprises.
Ce constat a été réalisé par les députés péquistes Sylvain Gaudreaut, Mireille Jean et Martin Ouellet dans le cadre de la tournée Priorité PME qui s'est arrêtée au Saguenay lundi matin avec la rencontre d'une quinzaine de dirigeants d'entreprises et représentants de la Chambre de commerce et d'industrie de Saguenay-Le Fjord.
En entrevue, le député de Jonquière, Sylvain Gaudreault, a expliqué que la rencontre avec les entrepreneurs vise à fixer les enjeux auxquels sont confrontées les entreprises et dégager des pistes de solution pour leur permettre de rayonner dans des secteurs de plus en plus diversifiés que ce soit en haute technologie, pharmacologie, restauration et dans un contexte où la démographie fait en sorte que les baby-boomers commencent à prendre leur retraite en masse. 
« J'étais sur la Côte-Nord, au Bas-Saint-Laurent, en Gaspésie. Je peux vous affirmer que les régions vivent toutes les mêmes réalités. Si on veut sortir les régions de leur dépendance face au développement mono-industriel, il faut miser sur le développement des PME », insiste M. Ouellet.
Mme Jean, une députée issue du monde des affaires, ajoute que dans les grands centres, les entreprises peuvent compter sur des marchés potentiels comptant des centaines de milliers de consommateurs contrairement aux régions, d'où la nécessité d'adapter les programmes gouvernementaux aux besoins de celles-ci.
Le député de Jonquière, Sylvain Gaudreault, se montre critique envers le gouvernement actuel en affirmant qu'il n'est pas très aidant pour le maintien de la main-d'oeuvre en région en raison de sa vision centralisatrice. Il cite en exemple la disparition du programme MigrAction Place aux jeunes qui avait permis à la région d'arrêter l'exode des jeunes jusqu'à l'an dernier. L'accès des communautés aux services Internet haute vitesse et à du développement culturel qui rendent les régions attrayantes constitue d'autres facteurs de développement pour les PME. 
La tournée des députés, qui prendra fin en juin prochain, devrait permettre de rencontrer plus d'une centaine d'entrepreneurs à travers tout le Québec. Un rapport colligé permettra d'élaborer un cahier de propositions qui pourrait être intégré au programme du PQ ou à sa plate-forme électorale.
Entre autres choses, l'équipe déterminera des mesures pour réduire le fardeau réglementaire dans les ministères et agences, les organismes et les municipalités. Priorité PME doit également mobiliser les municipalités, une part considérable du fardeau administratif que doivent assumer les PME étant générée par le palier municipal. Elle doit aussi proposer un cadre réglementaire allégé qui serait appliqué pendant les cinq premières années d'une nouvelle entreprise.